Covid-19 - Belgique : à Bruxelles, des "anti-masques" manifestent contre les mesures sanitaires prises dans le pays

Publié le
Écrit par Marianne Chenou
Les manifestants dénoncent des mesures gouvernementales trop strictes en Belgique
Les manifestants dénoncent des mesures gouvernementales trop strictes en Belgique © JULIEN WARNAND/EPA/Newscom/MaxPPP

Des centaines de personnes se sont rassemblées à Bruxelles pour protester contre le port du masque et les mesures strictes prises par le gouvernement belge.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce dimanche 16 août dans l'après-midi à Bruxelles (Belgique), devant la Tour des Finances, pour dénoncer le port obligatoire du masque dans la capitale et les mesures en vigueur dans le pays.  Les manifestants contestent l'utilité du masque et la dangerosité du coronavirus. Ils mettent également en cause les médias, qui selon eux, encouragent la peur, mais demandent aussi la démission des virologues belges Marc Van Ranst et Yves Van Laethem.

Des pancartes "Non à la dictature sanitaire"

Le rassemblement avait été autorisé par les autorités bruxelloises à partir du moment où les gestes barrière étaient respectés. Mais dans la lignée de leur mouvement, les personnes présentes portaient pour la plupart des masques découpés et ne respectaient pas les règles de distanciation sociale. 

Sur place, un des manifestants s'était muni d'une pancarte "Corona Circus". Un autre était quant à lui affublé d'un nez de clown sous une visière de protection.
Ce rassemblement avait été lancé par l'association Viruswaanzin ("folie virale" en français). "Le masque est un non-sens total. C'est une bombe à retardement après une heure d'utilisation. On ne peut pas avoir signé un serment d'Hippocrate et prétendre que le masque est utile" a dénoncé Barbara Désirant, porte-parole francophone de l'association, au micro de la chaîne RTL.

Avec des slogans tels que "Non à cette mascarade", "Non au vaccin obligatoire" ou encore "Non à la dictature sanitaire", les contestataires étaient remontés. Ils jugent les mesures gouvernementales trop strictes. 

Une bulle sociale limitée à 5 personnes

La Belgique a en effet durci ses mesures sociales face à la recrudescence des cas de Covid-19 au mois de juillet. Les citoyens doivent limiter leurs contacts : une "bulle sociale" de maximum 5 personnes par foyer a été fixée. Les rassemblements sont limités à 100 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur. 

Le télétravail est fortement recommandé et les déplacements doivent dans la mesure du possible être limités. Le port du masque est par ailleurs devenu obligatoire dans la région de Bruxelles ce mercredi 12 août.

Des chiffres encore alarmants en Belgique

Malgré ces nombreuses mesures, bien plus restrictives qu'en France, le pays a encore du mal à contenir les contaminations. Entre le 3 et le 9 août, 4 285 cas ont été enregistrés dans le pays, soit le plus grand nombre de cas en une semaine depuis fin avril. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.