Covid-19 : le taux de reproduction du coronavirus repasse au-dessus de 1 dans les Hauts-de-France. Faut-il s'inquiéter ?

Selon le dernier bilan épidémiologique publié par Santé publique France, le taux de reproduction du coronavirus (R effectif) est passé au-dessus de 1 dans les Hauts-de-France, ce qui signifie qu'un malade contamine désormais plus d'une personne dans la région.

© Frédérik Giltay / France 3
Le chiffre n'a pour l'instant rien d'alarmant mais il retient tout de même l'attention. Selon le dernier bilan épidémiologique publié par Santé publique France jeudi, le taux de reproduction (R effectif ou R0) du coronavirus dans les Hauts-de-France est repassé la semaine dernière au-dessus de 1 (1,06 très exactement).
Cela signifique qu'à présent une personne atteinte du coronavirus dans la région en contamine, en moyenne, un peu plus d'une.  

Pour rappel, ce taux était de 0,94 la semaine précédente, de 0,76 le 20 juin et de 0,69 le 5 juin. La tendance est donc clairement à la hausse. Rappelons aussi que dans les critères établis pour le déconfinement, le gouvernement estimait qu'un R effectif à 1 valait un classement en "orange" (seuil de vigilance) et que le seuil d'alerte "rouge" était déclenché à partir de 1,5.

D'autres régions présentent d'ailleurs un R effectif nettement supérieur aux Hauts-de-France actuellement, en particulier les Pays de la Loire (1,52), Nouvelle Aquitaine (1,32) et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (1,24).

Taux d'incidence en hausse dans le Nord

L'autre critère gourvenemental était le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de personnes infectées sur une semaine pour 100 000 habitants. Le seuil de vigilance était fixé à 10 ("orange"), le seuil d'alerte à 50 ("rouge).

Pour le moment, quatre des cinq départements ont un taux d'incidence inférieur à 4, avec une évolution relativement stable. Seul le Nord fait exception.
Dans le département le plus peuplé de la région, ce taux d'incidence commence à se rapprocher du seuil de vigilance : selon les dernières données de Santé publique France (semaine glissante du 30 juin au 6 juillet), il est désormais de 8,7. Alors qu'il était encore à 6,8 il y a encore une dizaine de jours.

Les données hospitalières

Du côté des hôpitaux, les remontées d'informations ne semblent pas indiquer une reprise de l'épidémie pour le moment. Au contraire, le nombre de patients hospitalisés pour Covid-19 dans la région a fortement chuté ces derniers jours : ils étaient 945 le 6 juillet, ils n'étaient plus que 716 jeudi.

De même, il n'y a plus désormais que 41 patients en réanimation dans tous les Hauts-de-France. 
Le nombre quotidien de nouveaux patients hospitalisés reste inférieur à 10 à l'échelle de la région depuis le 23 juin, alors qu'on en comptait chaque jour des centaines, au plus fort de l'épidémie, fin mars, débit avril.

La situation dans les Hauts-de-France n'a donc rien d'alarmant à l'heure actuelle. Mais la vigilance et la prudence restent de mise en ce début d'été.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter