Cet article date de plus de 4 ans

Crêpage de chignon autour de Miss Nord Pas-de-Calais

Deux Miss affirment que l'élection de Miss Nord Pas-de-Calais 2016, Laurine Maricau, a été inéquitable. Les responsables de l'élection nient totalement. 
Samedi soir, à Orchies, l'élection de Miss Nord Pas-de-Calais.
Samedi soir, à Orchies, l'élection de Miss Nord Pas-de-Calais. © MAXPPP
Laurine Maricau, Miss Nord Pas-de-Calais, a-t-elle fait l'objet de favoritisme, d'attention particulière ? Son élection a-t-elle été équitable ? Ce sont les questions posées par deux Miss depuis dimanche.

Selon la première dauphine Charlotte Bobb, Miss Pévèle, lors de plusieurs rassemblements avant l’élection de samedi, Laurine Maricau aurait par exemple bénéficié, en coulisses, des services de William Cerf, le coiffeur professionnel attitré de Miss France. Mais son post rageur sur Facebook, posté dimanche, a été retiré ce mardi soir. 

Bonjour à toutes et à tous, Hier soir j'ai été élue 1ère Dauphine de Miss Nord Pas De Calais 2016, seulement je...

Publié par Charlotte Bobb sur dimanche 25 septembre 2016
Dans Télé Star, Charlotte Depaepe, miss Bapaume, dénonce également « une supercherie ». Et la chorégraphe de la soirée, virée 5 jours avant la cérémonie de samedi, affirme qu’on lui avait « délicatement demandé » de « ne pas cacher » Laurine Maricau dans les chorégraphies.

"Elle engage cette polémique parce que ça lui fait de la pub"


Que répond l’organisation ? Que "c’est n’importe quoi !". Pour la coiffure, Dominique Vilain-Allard, le délégué régional Miss France, admet que William Cerf est venu 2-3 fois en renfort, mais pas spécifiquement pour Laurine Maricau. Il précise que samedi soir, les candidates étaient confiées à 10 coiffeurs professionnels, sur tirage au sort. "William Cerf, on a la comptabilité de ses interventions, il est de Boulogne il a le droit de participer. C’est lui qui coiffe Sylvie Tellier partout où elle va…. Vous pensez qu’il avait le loisir d’aller coiffer dans les coulisses Laurine… ?! C’est Karine Bigot qui l’a coiffée (salon « Karine Coiffure » à Lambres-lez-Douai) "

Quant aux chorégraphies, il affirme : "Cette chorégraphe, personne n’a parlé d’elle en 50 ans. Elle engage cette polémique parce que ça lui fait de la pub.  J’ai sans doute dit : attention faut être attentive à ce que toutes les miss soient visibles de la même façon, mais l’exigence d’égalité est toujours mon souci majeur. Et il tacle la chorégraphe : elle a été remerciée parce qu’elle n’avait pas les compétences, maintenant elle fait sa pub avec la polémique, alors que personne n’a parlé d’elle en 50 ans.

Fin de l'histoire ? C’est possible, oui. La première Dauphine a retiré son post Facebook. Miss Bapaume dit maintenant qu’on a mal interprété ses propos. Rétropédalage général donc. Le comité Miss France assure qu’il n’est pas entré en contact avec les deux jeunes femmes.

"Laurine est très contrariée"


De son côté Sylvie Tellier, directrice du Comité Miss France, met cette polémique sur le compte de la pression : " Cette année, comme l'année dernière la pression était très forte pour cette élection de Miss Nord-Pas-de-Calais. Tout le monde disait, jamais deux sans trois après les victoires d'Iris Mittenaere et de Camille Cerf ". Dominique Villain-Allard est sur la même longueur d'ondes : "Laurine est très contrariée par ce qui arrive. Ce n’est pas le meilleur moyen de la mettre en confiance. Moi-même j’ai une sainte-horreur du mensonge. Des jeunes filles pas contentes, y’en a dans toutes les élections."

D'autres Miss (elles étaient 20 en tout) n'ont rien trouvé à redire à cette élection. Cherryl Marcbach, 2ème dauphine, affirme par exemple : "Maintenant soutenons Laurine Maricau le 17 décembre à Montpellier pour l'élection régionale, miss France ! On dit "jamais deux sans trois" J'ai passé une année parfaite, une semaine parfaite, une soirée parfaite."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
miss france culture