Déconfinement - Amiens, Beauvais, St-Quentin, Laon : quelles obligations dans les bus à partir du 11 mai ?

Le déconfinement oblige les réseaux de bus urbains à mettre en place certaines restrictions et obligations à destination des usagers. / © Emilie Montcho/FTV
Le déconfinement oblige les réseaux de bus urbains à mettre en place certaines restrictions et obligations à destination des usagers. / © Emilie Montcho/FTV

A partir du 11 mai, beaucoup de personnes vont reprendre le chemin du travail et donc le bus ! Les compagnies de transports en commun urbains ont adapté les véhicules et les horaires pour éviter une nouvelle propagation du coronavirus/covid-19.

Par Jennifer Alberts avec Gaëlle Fauquembergue

Des passagers entassés sur le quai, une porte avant ouverte. Tout cela, c'est bel et bien terminé. À partir du 11 mai, date du début du déconfinement, de nombreux Picards vont reprendre le chemin du travail et pour certains, s'y rendre en bus. 
 

Masques obligatoires

Pour éviter une nouvelle propagation du coronavirus/covid-19, les compagnies de transports urbains ont dû s'adapter. À Amiens, les 130 véhicules du réseau ont été aménagés pour respecter au mieux les gestes barrières imposés aux usagers. "La montée va se faire par les portes latérales arrières pour préserver le poste de conduite et le chauffeur. Le poste de conduite est d'ailleurs isolé avec des chaînes, explique Coralie De Rover, directrice marketing de Keolis Amiens. Pour les passagers, laisser descendre avant de monter comme c'est la coutume mais en plus, en s'éloignant des portes. Obligation sera faite de porter un masque à l'arrêt de bus et dans le bus. Des marquages au sol ont été posés pour que les passagers puissent visualiser les distances à respecter les uns avec les autres. Enfin un siège sur deux a été condamné".

Avec de telles restrictions, les bus articulés du réseau amiénois ne pourront plus accueillir qu'une quarantaine de personnes, contre une centaine en temps normal. Pour les bus standards, c'est 20 places contre 60 d'habitude.


Portes avant ou latérales

Ce ne sera pas plus de 20 passagers également sur le Corolis qui dessert l'agglomération de Beauvais. Le transporteur prend même le soin de préciser que les forces de l'ordre pourront intervenir en cas de non-respect de cette restriction. La montée dans le bus se fait par les portes du milieu et la descente par les portes arrières :
 

À Saint-Quentin en revanche, l'accès à l'intérieur du bus se fait par la porte avant. Le réseau Pastel rend par ailleurs le port du masque obligatoire dans les véhicules et "fortement conseillé aux arrêts"
 

Pour les Transports Urbains de Laon, la reprise se fait avec les horaires des vacances scolaires. Gratuits depuis le début du confinement, les trajets en bus redeviennent payants dans l'agglomération laonnoise :  
 

Les mêmes dispositions ont été mises en place pour les transports en commun qui desservent le Soissonnais.
 

À Amiens, il aura fallu trois jours à une quinzaine de personnes pour aménager tous les bus. Aucune vente de ticket ne se fait à bord d'aucun véhicule. Une fois rentrés au dépôt, ils seront tous et chaque jour désinfectés. La circulation des bus dans la métropole amiénoise retrouvent leur rythme normal dès le 11 mai. Excepté pour les Nemos et la Liane, leur fréquence et amplitude de circulation restent perturbées. En effet, 90 chauffeurs sont toujours en arrêt, sur les 330 que compte le réseau.
 

Les + Lus