• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Denain : l'un des incendiaires présumés de l'épicerie roumaine dit avoir agi sur ordre

© f3
© f3

Ce sont des accusations troublantes. A Denain, il y a deux semaines, un incendie détruisait une épicerie roumaine. Mais l'un des incendiaires présumés affirme avoir agi sur ordre du bras droit du maire. Une enquête est en cours.

Par f3nord

Dans la nuit du 20 au 21 mars à Denain, un magasin roumain a été incendié. Deux agents municipaux ont été placés en garde à vue. L'affaire rebondit ce lundi avec des accusations graves de la part d'un deux incendiaires présumés.
Denain : l'un des incendiaires présumés met en cause la mairie
Par l'intermédiaire de son avocat, l'un des incendiaires présumés affirme aujourd'hui qu'il a mis le feu sur ordre. "Mon client explique Maître Sylvie Van Angelandt, réaffirme qu'il a été commandité par le directeur de cabinet. C'est dans son bureau,en présence d'une tierce personne également adjoint au maire, qu'il lui a demandé de se débarrasser de cette épicerie rom."  C'est la seconde fois que l'agent municipal accuse un membre de la mairie de Denain. On ne lui aurait donné aucune explication sur le mobile de cet incendie criminel. La semaine dernière, le propriétaire de ce magasin pensait à un acte raciste.

Pressions ?

Le jeune agent municipal, laissé en liberté sous contrôle judiciaire, a aussi raconté les pressions dont il a été victime le week-end précédant l'incendie. Selon son avocate, il aurait " reçu plusieurs coups de téléphone et des SMS de son supérieur, qui lui demande où il en est de son dossier. A force de pressions, il contacte l'un de ses collègues. Lui-même n'arrivera pas à passer à l'acte. Il va lui fournir les gants et l'essence qu'il utilise pour sa tondeuse."

De son côté, la mairie réfute catégoriquement toute implication dans cette affaire. La police judiciaire est chargée de l'enquête.

A lire aussi

Sur le même sujet

Feu de chaume à Bettencourt-Saint-Ouen (80)

Les + Lus