DNCG - LOSC : le doute et le flou persistent

"Le LOSC retient son souffle", titre l'Equipe ce mardi matin résumant bien la longue attente des supporters lillois sur l'avenir de leur club...

Gérard Lopez à son arrivée à la DNCG la semaine dernière
Gérard Lopez à son arrivée à la DNCG la semaine dernière © France 3

Que sait-on de la réflexion de la DNCG sur le LOSC ?


L'audition des dirigeants lillois, c'était il y a une semaine déjà. Depuis, aucune communication officielle. Ni du LOSC, ni du gendarme financier du foot français. On sait que la DNCG attend des documents attestant ce qui a été dit lors de l'audition. Notamment l'engagement de déposer 88 M€ sur un compte bloqué pour assurer la trésorerie de la saison.

Selon l'Equipe, c'est là que ça pourrait coincer. "Les derniers documents transmis par les Dogues afin de valider cette décision (NDLR : de maintien en Ligue 1), hier, et ce matin, incitent à la prudence jusqu'au dernier moment", écrit le quotidien sportif.


Quelle sanction ? 


Toutes les hypothèses restent possibles. La relégation en Ligue 2 semble la moins probable. "D'après ce que j'ai compris, la DNCG attend encore certaines garanties mais ça devrait passer pour le LOSC", affirmait la semaine dernière un dirigeant français. Mais il faut rester prudent. 


L'option d'un maintien en Ligue 1 avec interdiction de recruter à titre onéreux ou un encadrement de la masse salariale est tout envisageable. Le LOSC resterait en Ligue 1 mais sous surveillance en quelque sorte. 


Quand la décision de la DNCG va-t-elle tomber ? 


La DNCG se réunit ce mardi et demain mercredi. Le calendrier de la Ligue 1 doit sortir ce jeudi. On peut donc facilement imaginer que la décision va tomber d'ici là. Mais l'idée d'un nouveau sursis à statuer et d'une décision mise à nouveau en délibéré n'est pas à exclure totalement non plus. Oui, le doute et le flou persistent autour du LOSC. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter