Cet article date de plus de 5 ans

"Dunkirk" : de nouveaux détails sur la suite du tournage aux Pays-Bas

Un arrêté de l'Inspection néerlandaise des Transports et de l'Environnement donne de nouveaux détails sur la suite du tournage de Dunkirk aux Pays-Bas. Un large périmètre de sécurité a été délimité sur et au-dessus de l'IJsselmeer pour tourner des séquences navales mais aussi des combats aériens.
Jeudi, une réplique grandeur nature d'un Spitfire est arrivée sur le port d'Urk aux Pays-Bas, qui va servir de camp de base à Christopher Nolan et son équipe pour la suite du tournage de Dunkirk. Mais d'autres avions, bien réels ceux-là, sont également attendus là-bas. C'est ce qu'on apprend à la lecture d'un arrêté de l'Inspectie Leefomgeving em Transport (Inspection des Transports et de l'Environnement) en date du 13 juin. 

Combats aériens

Outre deux hélicoptères, la production du film va utiliser pour ses prises de vue aux Pays-Bas quatre authentiques appareils des années 1940/1950 : deux Supermarine Spitfire MK1 et MKV, un Hispano Buchon HA 1112 M1L et un Bristol Blenheim. Les deux Spitfire, célèbres chasseurs britanniques, ont déjà été vus sur le tournage dunkerquois et se trouvent encore actuellement à l'aéroport de Marck, de même que l'Hispano Buchon. Cet appareil de fabrication espagnole, mis en service en 1951, reprend la même base que le Messerschmitt BF109G utilisé pendant la Seconde Guerre Mondiale par l'Allemagne nazie. Celui utilisé pour le tournage de Dunkirk est décoré aux couleurs de la Luftwaffe.


Le Bristol Blenheim est quant à lui un bombardier britannique bimoteur triplace, mis en service dès la fin des années 1930. 

Le Bristol Blenheim en démonstration


Selon l'arrêté, la production utilisera aussi un Yak 52 soviétique, avion des années 1970 redécoré aux couleurs de la Royal Air Force, ainsi que 50 "avions sans pilote". Il s'agira de répliques miniatures et radioguidées d'appareils de la Seconde Guerre Mondiale (Stukas, Messerschmiit, Spitfire) comme celles déjà aperçues dans le ciel dunkerquois.

Une large zone délimitée

Le tournage aux Pays-Bas est annoncé du 23 juin au 25 juillet. L'arrêté publié par les autorités locales a défini un large périmètre à l'est de IJsselmeer, le plus grand lac d'eau douce du pays. 


La production a déjà recruté sur place 70 figurants pour tourner des scènes sur et dans l'eau, qui viendront compléter celles déjà mises en boîte à Dunkerque. L'IJsselmeer offre en effet des conditions de navigation beaucoup plus calmes que celle de la Mer du Nord. Selon les médias locaux, Harry Styles, le chanteur de One Direction qui effectue ses débuts au cinéma dans Dunkirk, sera présent de même que Tom Hardy (Mad Max : Fury Road) qui pourrait incarner un pilote de la Royal Air Force.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture pays-bas international