• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Elections européennes : on sait pourquoi cet électeur belge a baissé son pantalon dans l'isoloir

Cette photo a été largement partagée dimanche, le jour du scrutin pour les élections européennes. / © DR / Facebook
Cette photo a été largement partagée dimanche, le jour du scrutin pour les élections européennes. / © DR / Facebook

Les médias belges ont retrouvé l'inconnu qui a baissé son pantalon dans un isoloir à Knokke le jour des élections européennes, dimanche 26 mai. Revendication politique ou simple trait d'humour ? Cet électeur de 30 ans explique son geste.

Par Margot Desmas

Le cliché est devenu viral : l'homme au pantalon baissé dans l'isoloir est au coeur de toutes les interrogations depuis dimanche, jour du scrutin pour les élections européennes. Qui est-il ? Pourquoi ce geste ? Faut-il y voir un message politique ? Cette photo, prise à Knokke sur la côte belge, a fait le tour des médias européens... et le quotidien Het Laatste Nieuws a réussi à retrouver ce mystérieux électeur !

"En entrant, j'ai vu mon ancien professeur de religion, confie-t-il à nos confrères. Je lui ai donné mon téléphone et lui ai demandé de prendre une photo pendant que je votais. Pour le défier et pour créer une atmosphère, j'ai baissé mon pantalon une fois dans la cabine. Une idée du moment. Je ne l'avais pas prévu. Mais si les politiciens sont autorisés à baisser les pantalons à chaque vote juste avant les élections, je peux aussi le faire si je le souhaite ?".
 

Nielske Deleyn

A je moe stemmen moe je stemmen!


Niels Deleyn, 31 ans, arrive à 8 heures dans ce bureau de vote où la matinée se déroule calmement. "L'ambiance est immédiatement devenue bien meilleure", plaisante la nouvelle star des électeurs qui explique son geste : "Je veux tout tirer de la vie et transformer chaque instant en fête".

Mais le trentenaire ne s'était pas préparé à devenir une star du Web : sa photo a été partagée des dizaines de milliers de fois dans plusieurs pays. "J'ai reçu des messages non-stop (...) Ma petite amie, qui vit en Autriche, a soudainement vu les jambes de son chéri apparaître sur toutes sortes de sites d'informations. La folie", explique Niels Deleyn qui préfère garder le mystère sur ce qui s'est vraiment passé dans l'isoloir : "Personne ne sait ce que j'ai fait exactement là-bas".
 

Et si l'objectif était de redonner le sourire aux électeur, comme Niels le dit lui-même : "Mission accomplie".

 

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus