hauts-de-france
Choisir une région

Documentaires - La France en vrai

Le lundi à partir de 22h30, deux documentaires, pour porter un regard sur des histoires remarquables, des histoires de société, des histoires de la France en vrai.
Logo de l'émission Documentaires - La France en vrai

DOCUMENTAIRE. Respirez vous êtes cernés. A la (re)conquête de l'air.

© Respirez, vous êtes cernés ! Réal. : G. Desplanques/Cercle Bleu Productions
© Respirez, vous êtes cernés ! Réal. : G. Desplanques/Cercle Bleu Productions

Ce mercredi 14 avril 2021, Santé Publique France publiait une étude sur les conséquences de la baisse de la pollution engendrée par le premier confinement au printemps 2020. A l’échelle de la France, la baisse drastique de la circulation et de l’activité a épargné 2300 décès prématurés.

Par JM

Replay disponible 30 jours
 


“En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d'être heureux.” (Marc Aurèle)

Nous devons respirer 15000 litres d'air par jour pour apporter à notre organisme l’oxygène dont il a besoin. Cette exposition fait de l’environnement la principale menace pour nos poumons et notre santé. Où que nous soyons nous sommes exposés aux polluants de toute sorte. Inodore, incolore, la pollution de l’air est un tueur en série silencieux. Etat des lieux en Hauts-de-France.

En moyenne, nous respirons 15 à 18 fois par minute, soit 350 millions de litres au long d’une vie. L’équivalent de l’air contenu dans 140 montgolfières !*

Mais que contient cet air que nous inhalons chaque seconde sans même nous en rendre compte ?
L’enquête menée par Guillaume Desplanques est édifiante et nous alerte sur l’urgence à agir pour assainir un air vicié de nanoparticules, aussi bien dehors qu’à l’intérieur de nos habitations ou lieux de travail.

 

Graphique ATMO France / © Respirez, vous êtes cernés !
Réal. : G. Desplanques/Cercle Bleu Productions
Graphique ATMO France / © Respirez, vous êtes cernés ! Réal. : G. Desplanques/Cercle Bleu Productions

La situation en Hauts-de-France

L’agglomération lilloise est deuxième au triste palmarès des villes les plus polluées de France, coincée sur le podium entre Paris et Marseille, deux agglomérations autrement plus étendues.
Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de ne pas dépasser le seuil de pollution plus de 3 fois par an, nous l’avons dépassé plus de 60 fois en 2019.
 

En octobre 2019, la Cour Européenne de Justice a condamné la France pour son incapacité à protéger ses citoyens de la pollution de l’air.
Une décision qui reste symbolique à ce jour en raison de la pandémie de Covid. Opportunément, c’est pourtant cette épidémie et le confinement qui en a découlé qui prouvent la nécessité de mesures drastiques, aussi bien politiques qu’individuelles.
La pétition et une liste de préconisations remisent à Martine Aubry à l’été 2019 par Christopher Liénard (Asso. Amis de la terre Nord) est restée lettre morte et la mise en place de la ZFE (Zone à Faible Emission) prévue en 2021 est repoussée à 2022.
Votée en octobre 2019 par la MEL la gratuité des transports en commun en cas de pics de pollution a été pérennisée en octobre 2020 mais, là encore, les couvre-feux et confinement ont naturellement abouti à une baisse naturelle de la pollution et il est impossible de tirer un bilan – positif ou négatif - de cette mesure.

© Respirez, vous êtes cernés !
Réal. : G. Desplanques/Cercle Bleu Productions
© Respirez, vous êtes cernés ! Réal. : G. Desplanques/Cercle Bleu Productions

« Home sweet home »… ou pas

Certes les files ininterrompues de poids lourds et de voitures qui, tels des mille-pattes nourris au diesel, sillonnent l’A1 puis stagnent aux entrées de l’agglomération sont des sources majeures de la dégradation de l’air mais les études menées par ATMO estiment à près de 60% la pollution de nos intérieurs (habitations et lieux de travail).
Si le levier politique se grippe facilement face aux mesures – le plus souvent assimilées à de la répression ou synonyme de liberticide– à voter urgemment, celui des particuliers n‘est que rarement activé par méconnaissance.

Guillaume Desplanques a suivi des CMEI (Conseillers Médicaux en Environnement Intérieur) dans leur rendez-vous avec de patients souffrant de maladies respiratoires chroniques qui guident ces derniers sur les changements à apporter pour améliorer la qualité de l’air de leur intérieur.
Les produits ménagers, les parfums, les bougies, les feux de cheminées, les poêles à pétrole, des aérations hautes et basses trop souvent obstruées et une aération trop rare sont des facteurs majeurs de pollution intérieure.
Les conseils des CMEI pour faire baisser la pollution de votre habitation

En appuyant sur le bouton stop de la zapette, de la tablette ou de l’ordinateur après le documentaire, on se prend à espérer que le « monde d’après » n’oubliera pas les rares statistiques positives de la pandémie sur la santé publique française et régionale : sur les 50 000 morts précoces annuelles liées à la pollution de l’air (dont 6500 en Hauts-de-France), 2300 vies auront été épargnées.

 

Action de sensibilisation à la pollution de l'air par l'association ANV COP21 / © Respirez, vous êtes cernés !
Réal. : G. Desplanques/Prod. : Cercle Bleu Productions
Action de sensibilisation à la pollution de l'air par l'association ANV COP21 / © Respirez, vous êtes cernés ! Réal. : G. Desplanques/Prod. : Cercle Bleu Productions


Le bulletin quotidien de la qualité de l'air sur France 3 Hauts-de-France
Atmo Hauts-de-France

« Respirez, vous êtes cernés ! »
Un film de Guillaume Desplanques 
Lundi 19 avril 22h50 et en replay 30 jours
Prod. : Cercle Bleu Productions


*Source : airandme.fr
 

 

Respirez, vous êtes cernés. Extraits.

 

A lire aussi