Football/Ligue 1 : le RC Lens freiné à Brest (1-1) mais reste cinquième

Malgré l'absence de quatre joueurs atteints du Covid-19, le RC Lens a résisté à Brest ce dimanche (1-1). Les Lensois restent 5e de Ligue 1 et n'ont plus perdu en championnat depuis le 23 janvier. 

Gaël Kakuta a inscrit un but sur penalty, ce dimanche 18 avril contre Brest (1-1)
Gaël Kakuta a inscrit un but sur penalty, ce dimanche 18 avril contre Brest (1-1) © Fred TANNEAU / AFP

Avec ce match nul contre Brest (1-1) ce dimanche 18 avril dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1, les Lensois ajoutent un rang à leur série de matches sans défaite en Ligue 1 qui se porte désormais à 12. En effet, depuis une défaite face à Nice le 23 janvier les Sang et or ne connaissent que la victoire ou le match nul. Face à eux ce dimanche pourtant, des Brestois 15e au début du match et encore concernés par la course au maintien en Ligue 1.

Pendant la première mi-temps, les Bretons se sont montrés plus dominateurs. Ils ont ouvert le score à la 37e minute sur un corner tiré par Jean Lucas : le ballon, frappé au premier poteau, a fini sa course dans les filets du gardien lensois, Jean-Louis Leca, sans que l'on sache, même après plusieurs ralentis, s'il a été touché par son capitaine, Yannick Cahuzac, ou par l'attaquant brestois, Ivan Cardona. A ce moment-là, le rythme du match s'approchait plus de la sieste de début d'après-midi que du coup de feu du déjeuner. Les quelques incursions lensoises dans le camp brestois étaient trop espacées pour réveiller l'appétit du téléspectateur. 

Les Lensois terminent le match à 9 contre 10

En seconde période, les Lensois ont également oublié d'être dangereux. Cette incapacité a amené son lot de frustrations. Franck Haise, l'entraîneur nordiste, était même exclu de son banc de touche pour des propos jugés inappropriés par le quatrième arbitre. Puis Steven Fortes, le défenseur lensois, averti deux fois par un carton jaune, a rejoint son entraineur sur le banc des Lensois exclus. A la 88e minute, les tensions se sont transformés en contact physique et le pugilat formé par les 22 joueurs de la rencontre ne plut pas à l'arbitre, Karim Abed : il décida d'exclure le Lensois Simon Banza et le Brestois Jean Lucas. Lens a fini la rencontre à 9. Entre temps, les Sang et or étaient bien heureux de bénéficier d'un penalty à la 71e minute pour une faute sur Ganago, sifflée après le visionnage de la VAR par l'arbitre. Gaël Kakuta s'est chargé de le transformer tranquillement. 

La performance des Lensois est à remettre dans le contexte animé du moment. Ils se sont déplacés à Brest après une semaine jalonnée par les tests positifs au Covid-19. Au total, ce sont sept joueurs qui ont été covidés ces derniers jours : Gradit, Medina, Fofana, C. Traoré, Ganago, Badé, Mauricio, Ganago. Parmi eux, seuls les trois derniers ont pu intégrer le groupe pour le déplacement et Badé était même titularisé au coup d'envoi. A ces absences, il fallait ajouter celles de Sotoca et Oudjani pour blessure.

La victoire de Marseille samedi 17 avril contre Lorient (3-2) avait mis la pression sur les Lensois dans la course pour la cinquième place de Ligue 1. Avec 53 points, les Lensois n'ont plus qu'un point d'avance sur le club des Bouches-du-Rhône et deux sur Rennes. Une place qui, si elle est conservée à la fin de la saison, permettrait au club du Pas-de-Calais d'accéder aux barrages de la première édition de la Ligue Europa Conférence la saison prochaine. 

Pour son prochain match en Ligue 1, Lens rencontrera Nîmes à domicile dimanche 25 avril à 15h. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport rc lens ligue 1