PORTRAIT. Roger Rudynski, ex-speaker du RC Lens, toujours aussi passionné

Roger Rudynski, speaker du RC Lens entre 1989 et 2012, n'a pas lâché son club malgré l'arrêt de ses activités. Il ne rate pas un match des Sang et Or, auteurs d'une superbe saison pour leur retour en Ligue 1.

Roger Rudynski, ancien speaker du RC Lens, le 14 mars 2021.
Roger Rudynski, ancien speaker du RC Lens, le 14 mars 2021. © Arnaud Moreau - France Télévisions

Personne n'a oublié sa voix, ni son visage. Roger Rudynski a été la voix du RC Lens pendant 23 ans, de 1989 à 2012. Près de neuf ans plus tard, il n'a rien perdu de sa gouaille. Rencontré dans son salon ce dimanche 14 mars, à l'occasion de la 29e journée de Ligue 1 entre Lens et Metz, Roger se croit comme sur un terrain de foot. "Est-ce que tout le stade Bollaert est chaud ?", crie t-il, avec son style particulier, inspiré "des combats de boxe" aux Etats-Unis. "Je me suis dit que j'allais faire pareil avec le football. J'ai même été repris par d'autres !"

Roger Rudynski a, certes, gagné quelques années, il n'en reste pas moins passionné. Accompagné de son fils, il ne rate pas un match des Sang et Or, dont il apprécie l'état d'esprit.

"Il y a un esprit collectif dans cette équipe. La camaraderie prime. Ca me rappelle 1998 ! On ne sera pas champions de France, mais on est capables de terminer dans les cinq premiers et d'aller en Coupe d'Europe. Avec tout le public avec nous, on serait peut-être troisièmes."

Il a failli être viré trois ans après ses débuts

1998, son meilleur souvenir de supporter du RC Lens. Le duel pour le titre de champion de France était âpre avec Metz, et la décision s'était faite lors de la 34e et dernière journée contre Auxerre, le 9 mai 1998. Menés 1-0 et virtuellement battus par les Mosellans pour le titre, les Lensois étaient parvenus à égaliser par Yoann Lachor. Un nul suffisant pour être titrés. "Dans les rues de Lens, c'était de la folie", se souvient-il. Puis il y a eu la Ligue des champions, graal des compétitions européennes. Il cite : "Bayern Munich, Milan AC, Dynamo Kiev, Arsenal.."

Des anecdotes au sein du RC Lens, il en a pléthores. Une l'a marqué plus que d'autres : il n'est pas passé loin de la porte. On est en 1995, le mardi 11 avril. Roger Rudynski anime une séance de dédicaces à un magasin d'Etaples en compagnie de Philippe Brunel, Frédéric Meyrieu et Sébastien Dallet. La soirée se prolonge, les coupes de champagne s'enchaînent. "Dallet était malade en pleine gare de Lens, tout le monde l'a vu !", commente plus de 15 ans après le speaker. Quatre jours plus tard, Lens accueille Bastia à Bollaert. "La direction m'a dit "Roger, t'es viré !"Le match se déroule, Lens mène 2-0 avant que Philippe Brunel, 22 ans, entré à la 72e minute et protagoniste de la soirée du mardi, ne décoche une frappe de 25 mètres. Son premier but en Ligue 1. "Ils m'ont dit : "Tu restes là Roger, t'es pas viré !""

"Je suis déçu, mais c'est comme ça"

Retour en 2021. Avant la rencontre contre Metz, Roger se voulait confiant. Et ne veut qu'une chose : que son équipe l'emporte. Lens a marqué à deux reprises. A chaque but, c'est une envolée lyrique et physique puisqu'il se lève du fauteuil dans lequel il était assis. Jonathan Clauss d'abord, sur un coup franc dévié à la 13e minute. Metz a égalisé sur penalty à la 27e minute. "On va marquer, on va gagner, ce pas normal qu'ils marquent sur penalty !" peste t-il. Quand Lens repasse devant à la 36e (Cahuzac), il se veut prudent. "Il n'y a rien de fait !" disait-il à son fils. Il avait vu juste : Thomas Delaine a égalisé côté messin à la 57e minute : 2-2. Score final. "C'est pas vrai, c'est pas vrai, merde, on a perdu deux points ! Je suis déçu, mais c'est comme ça." D'emblée, il se remobilise : "Faut bien se démmerder à Strasbourg, faut rester haut, on est bien." Dimanche, les hommes de Franck Haise iront à La Meinau.

Roger Rudynski reste nostalgique de ces 23 ans comme voix du RC Lens - il a récemment officié pour le club voisin d'Avion. "Qu'est-ce que j'ai envie d'y retourner !" Ses formules, "On va les bouffer ce soir, on va les manger, on va les mettre à terre", - depuis interdites par la charte des animateurs - étaient devenues légendaires. Il possède un nombre impressionnant de photos dont il fait part à son fils : Zinédine Zidane, Roger Boli... Pendant cette période, il a été un personnage important de la vie du club lensois. Quand on le croise dans la rue, on lui "demande de signer des autographes, je n'en reviens pas moi-même !" Une page Facebook "Pour le retour de Roger Rudynski comme Speaker Numero 1 du RC Lens" a même été créée en 2016 avec 200 fans.

Une chose est certaine, Roger Rudynski ne lâchera jamais son club de toujours et transmettra même sa passion à son fils, déjà supporter. Il n'aura pas besoin de prêcher un convaincu. 

Portrait de Roger Rudynski ex speaker du RC Lens.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport ligue 1