Glyphosate : la quasi-totalité des députés du Nord et du Pas-de-Calais étaient absents lors du vote

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jeanne Blanquart
Illustration.
Illustration. © MAXPPP

Sur les 33 députés du Nord et du Pas-de-Calais, seuls 3 étaient présents lors du vote des amendements visant à interdire le glyphosate, qui ont été in fine rejetés. 

Ils visaient à interdire l'utilisation du glyphosate en France d'ici 3 ans, le temps de trouver un autre produit capable de le remplacer. Les amendements proposés en ce sens ont tous été rejetés, mardi, par l'Assemblée Nationale.

Mais peut-on parler d'un réel engagement en faveur du maintien de ce produit que l'OMS soupçonne d'être cancérigène ? Pas vraiment. En effet, seuls 85 députés étaient présents lors du vote, sur un total de 577 députés.


Qui a voté quoi dans le Nord et le Pas-de-Calais ?


Dans le Nord et le Pas-de-Calais, le constat est frappant. Sur les 33 députés des deux départements... seuls 3 étaient présents au moment du vote, vers 2h matin. Voici ce qu'ils ont voté : 

  • POUR l'interdiction du glyphosate

Jennifer De Temmerman (LREM) - 15e circonscription du Nord

  • CONTRE l'interdiction du glyphosate

Daniel Fasquelle (LR) - 4e circonscription du Pas-de-Calais
Benoît Potterie (LREM) - 8e circonscription du Pas-de-Calais

Daniel Fasquelle a tenu à justifier son votre contre l'interdiction du glyphosate. "Il faut que la France cesse de prendre seule des décisions qui ne sont pas appliquées par d'autres pays européens parce que ça pénalise inutilement l'agriculture française et ça ne protège par les Français", a expliqué le député du Pas-de-Calais.

Pas-de-Calais : la réaction des députés qui ont voté contre l'interdiction du glyphosate


"Si on interdit le glyphosate en France, il sera encore utilisé en Allemagne, en Espagne, chez tous nos voisins, et ce que nos agriculteurs ne pourront plus produire, d'autres produiront les mêmes choses avec le glyphosate et à la fin ce sera importé en France et mangé par les Français", a poursuivi Daniel Fasquelle. 

En novembre, 18 pays membres de l'Union Européenne ont voté pour l'autorisation du glyphosate sur une période de 5 ans : la Bulgarie, l'Allemagne, la République tchèque, le Danemark, l'Estonie, l'Irlande, l'Espagne, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Finlande, la Suède et le Royaume-Uni.

En revanche, la France fait partie des 9 pays qui ont voté contre le glyphosate.





En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.