Hautmont : un homme écroué dans l'affaire de l'artificier Jean Moritz tué en 2011

Un homme de 42 ans a été mis en examen et écroué mardi pour le meurtre d'un artificier après l'incendie de son magasin de farces et attrapes en 2011 à Louvroil (Nord), a-t-on appris auprès du parquet de Valenciennes.

Les avocats de la famille de l'artificier avaient rapidement écarté l'hypothèse d'un suicide ou d'un accident après la découverte du cadavre et pensaient que l'incendie était bien d'origine criminelle, servant à "maquiller" le crime du quinquagénaire. Le suspect, par ailleurs condamné en 2013 pour vol aggravé, aurait pu avoir agi en raison d'un drame passionnel.

"Youssef T. prétendait ignorer avant le meurtre la relation amoureuse entre Sylvie F. et Jean Moritz (la victime, ndlr). Pourtant, son fils n'ignorait pas cette relation amoureuse puisqu'il n'hésitait pas à menacer Jean Moritz par voie internet quelques jours avant le meurtre", a expliqué M. Pérain, le procureur de Valenciennes, dans un communiqué. En outre, toujours selon le parquet, l'alibi du suspect s'est "effondré" puisqu'il a menti sur le lieu où il se trouvait la matinée du meurtre, a expliqué M. Pérain.

Le corps de la victime avait été retrouvé dans le hangar de son magasin de farces et attrapes à Louvroil, près de Maubeuge, après un violent incendie.

Non élucidé sur France 2

Le 14 juin dernier, une émission de France 2 s'était justement intéressé à cette affaire non élucidée.