Seafrance : suspension du CE

Publié le Mis à jour le
Écrit par Avec l'AFP, Hélène TONNEILLIER

Les salariés ne connaissent toujours pas leur sort. Les syndicats ont soulevé des irrégularité de procédure.

Deux offres de reprise devaient être présentées aujorud'hui. Parmi elle celle du groupe français Louis Dreyfus Armateurs, associé à la compagnie danoise DFDS pour l'occasion. Une offre présentée in extremis hier.

Mais les administrateurs judiciaires ont accordé du temps à la CFDT pour qu'elle puisse présenter son offre de reprise sous forme de coopérative.

En effet, les syndicat craignent que l'offre de Louis dreyfus Armateurs et DFDS ne soit "mortifère" et signifie la perte de 200 emplois.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité