Journées du patrimoine : découvrez les nouveautés de la 37e édition en Picardie

La 37e édition des journées du patrimoine contient, comme chaque année, son lot de nouveautés. En Picardie, une vingtaine de lieux inédits s'ouvrent aux curieux ce week-end des 19 et 20 septembre. Nous vous en présentons quatre.

L'ancienne usine de Saint-Pierre-lès-Bitry lors de la 5e édition du festival Picardie Forever
L'ancienne usine de Saint-Pierre-lès-Bitry lors de la 5e édition du festival Picardie Forever © FTV
Visiter le blockhaus allemand de Vauxaillon, l'arboretum de Berteaucourt-lès-Thennes ou encore le village d'artisans d'art troglodytique de Gouvieux : c'est désormais possible. À l'occasion des 37e journées du patrimoine, ces 19 et 20 septembre, 24 nouveaux lieux ouvrent leurs portes pour la première fois sur le territoire picard. Des lieux que vous pouvez retrouver sur la carte éditée par le site officiel de l'événement.
 

Une usine d'artistes dans l'Oise

Parmi eux, l'Usine de Saint-Pierre-lès-Bitry, dans l'Oise, et sa sixième édition du festival Picardie for ever (PFE), du nom de l'association qu'elle abrite. Ouverte depuis mercredi aux scolaires, elle proposera ce week-end, en plus d'une exposition des artistes plasticiens qui occupent les lieux, des ateliers créatifs de dessin, écriture, gravure ou encore peinture.

Le samedi, une soirée concert payante est organisée, tandis que le dimanche, un après-midi spectacles et concert se tiendra gratuitement. Le tout, en raison de la crise sanitaire, en jauge limitée et donc soumis à réservation, soit par e-mail, soit via la page Facebook de l'événement.
 
Créée au milieu du 19e siècle, cette usine fut d'abord consacrée à la fabrication de matériel optique (lentilles, verres de lunettes ou encore jumelles), avant de se convertir à la robinetterie en 1962. C'est aujourd'hui devenu, grâce à l'investissement de PFE, un lieu d'expositions et de résidences d'artistes.
 

Un musée du textile, dans la Somme

Autre département, autre ambiance : dans la Somme, le musée de la bonneterie de Moreuil ouvre gratuitement ses portes aux curieux, le samedi 19 septembre à partir de 14h. L'occasion de découvrir ou redécouvrir l'histoire textile de ce village à travers une exposition de photographies et de documents.
 
Une histoire qui commence dès le 18e siècle et trouve son apogée dans les années 1950, quand près de 1500 personnes œuvraient au sein de l'usine locale à la fabrication de bas et de chaussettes. Ils assuraient à eux-seuls quasiment 20% de la production française. Aujourd'hui, les bénévoles de l'association Mémoire du Santerre entretiennent le souvenir de cette activité d'antan.
 

Une école et une église, dans l'Aisne

Du côté de l'Aisne aussi, les nouveautés seront au rendez-vous. Comme à l'école de la Sainte Famille, à Fère-en-Tardenois. Une école aujourd'hui privée dont les bâtiments datent du Moyen-Âge. À partir de 14h, le samedi 19 septembre, elle invitera au public de découvrir gratuitement les lieux, tout comme les pratiques pédagogiques inspirées de la méthode Montessori.
 
À moins de dix kilomètres, à Arcy-Sainte-Restitue, l'église Saint-Martin, dont une partie des murs date du 12e siècle, proposera des visites guidées tout le week-end pour exposer son passé marqué notamment par les croisades.

En raison de la crise sanitaire, il reste possible que certains événements soient annulés à la dernière minutes. Avant de vous déplacer, n'hésitez pas à vous assurer que votre visite soit maintenue sur le site officiel des journées du patrimoine.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
journées du patrimoine culture patrimoine