“Jungle” de Calais: près de 5000 migrants, selon les associations

© MAXPPP
© MAXPPP

Près de 5000 migrants vivent actuellement dans la "Jungle" de Calais, selon un dernier recensement effectué par des associations après la fin du démantèlement de la partie sud du camp.

Par AFP

Cette estimation est sensiblement plus élevée que celle des autorités, qui avaient recensé le 21 mars 3500 migrants vivant dans le plus grand bidonville de France, dont 1850 vivent dans le centre d'accueil provisoire (CAP), le centre Jules-Ferry et dans des tentes de la sécurité civile.
D'après ce recensement, effectué par quatorze bénévoles de l'Auberge des migrants et de Help Refugees UK entre le 29 mars et le 5 avril, 4946 personnes sont à présent concentrées dans la "Jungle", dont 3376 dans sa partie nord et dans les tentes bleues de la sécurité civile, 1400 personnes dans les bungalows du Centre d'accueil provisoire et 170 femmes et enfants dans le centre d'accueil de jour Jules-Ferry.

Les associations inquiètes pour la suite

"Cette concentration des gens qui ont déménagé de la partie sud au nord du camp est significatif de la politique des autorités: le démantèlement n'était qu'un coup dans l'eau", a estimé le président de l'Auberge des migrants, Christian Salomé.
Si aucune date n'a pour le moment officiellement été divulguée sur un éventuel démantèlement de la partie nord, M. Salomé n'est pas très optimiste: "le mois dernier, M. Cazeneuve nous avait dit que rien ne se ferait avant 2 mois. Depuis, nous n'avons pas eu de nouvelles".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus