L'endive fait sa pub pour essayer de relancer la consommation

Les producteurs d'endive ont décidé d'investir dans des spots télé pour tenter de séduire les consommateurs. Le chicon, produit presque exclusivement dans les Hauts-de-France, n'a plus trop la cote auprès des jeunes.

Les toutes premières endives de la nouvelle récolte ont commencé à être commercialisées. Sur son exploitation de Beaumetz les Cambrai, Charles Lecornet a débuté sa production cette semaine, les salles de forçage sont pleines, mais pas de précipitation. "Avec la météo cette année, c'est un peu dur. Les tomates sont encore là. Les légumes continuent et nous font un peu concurrence. Il faut tout doucement. Mais maintenant, c'est l'automne, il faut que l'endive démarre

Sonexploitation produit 2000 tonnes d'endives sur un marché à la baisse. Le chicon reste le 4ème légume le plus consommé en hiver, 75 % des français en mangent mais essentiellement dans la même tranche d'âge, les 40 ans et plus difficile de séduire les jeunes à moins de leur parler des bienfaits de l'endive. "C'est quand même un produit sain, c'est un produit frais. Il n'y a pas de conversation, on le récolte il est vendu. c'est très sain pour la santé, riche en fibres, très peu de calories. Dans les régimes, on parle de l'endive".

Grosse campagne de pub télé


Un nouvel axe de communication support à une campagne de publicité d'envergure. Dés la mi-octobre et pour 4 mois, l'endive s'installe à la télévision. 3 spots de 20 secondes sur les effets beauté, forme et détox. Coût de l'opération : plus de 2 millions d'euros. L'association française des producteurs d'endives casse la tirelire pour relancer le marché. "On est à 6,8kg par foyer par an. On a un objectif de revenir à plus de 7kg et même au-delà", affirme Frédéric Levigoureux, directeur général de l'AFPE. 

La pub pour séduire. Il y a aussi les innovations de la fillière. Vous pouvez goûter donc la carmina ou la barbussine. Elles ont les mêmes propriétés que l'endive. 
Endive : le légume made in Hauts-de-France
95 % de la production du chicon se fait dans les Hauts-de-France (dont 63 % pour le Nord – Pas-de-Calais).  4 % pour la Bretagne et 1 % pour le reste de la France. La production mondiale de l’endive se concentre sur 3 pays : les Pays-Bas, la Belgique et la France, le 1er producteur en Europe.

Les Endiviers français produisent aujourd’hui l’équivalent de 178 000 tonnes. Force est de constater une érosion de la production depuis 10 ans. En 2002, les 875 endiviers du bassin nord produisaient 210 000 tonnes pour 11 200 hectares. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie agriculture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter