Législatives dans le Nord et le Pas-de-Calais : mise au point sur les débats organisés ce mercredi

Sur le plateau, au début du débat portant sur la 11e circonscription du Pas-de-Calais. / © @F3Nord
Sur le plateau, au début du débat portant sur la 11e circonscription du Pas-de-Calais. / © @F3Nord

France 3 Nord Pas-de-Calais organisait ce mercredi deux débats concernant la 1ère circonscription du Nord et la 11e du Pas-de-Calais. Face aux critiques et attaques de la France Insoumise et du Front National, voici les réponses de la rédaction en chef. 

Par La rédaction en chef

Suite aux deux débats portant sur les élections législatives dans la région, la France Insoumise et le Front National ont émis des critiques à notre encontre, par communiqués. Voici la réponse de la rédaction. 
 

1. Pourquoi nous n'avons pas invité tous les candidats des deux circonscriptions


Le Front National nous reproche d’inviter un candidat qui "ne pèse rien", en l'occurence Marine Tondelier, candidate d'EELV, au détriment d’autres candidats comme la représentante des Républicains.

D'une part, l’équité ne repose pas que sur les sondages mais aussi sur la représentativité parlementaire et la capacité à faire campagne. Marine Tondelier (EELV) est donc légitime, d’autant qu’elle est historiquement la principale élue d’opposition à Henin Beaumont (et auteure du livre, "Nouvelles du Front", sur la gestion FN à la mairie). Nous ne choisissons pas nos invités en fonction des sondages de La Voix du Nord mais sur la base des critères d'équité dictés par le législateur. 

De plus, la candidate LR a bien été invitée, plus tardivement certes, mais elle était en plateau avant qu'elle ne décide de boycotter le débat. Le Front National avait par ailleurs annoncé que Marine Le Pen ne se rendrait pas au débat, comme pour celui organisé précédemment par la chaîne locale Wéo. Elle est finalement arrivée sans prévenir de sa venue. 


2. Pourquoi nous avons invité le représentant du Parti Communiste 


La France Insoumise nous reproche de ne pas les avoir invités au profit du Parti Communiste. Pour eux, le PC n'est pas représentatif, avec pour preuve un sondage paru ce matin dans La Voix du Nord créditant le PC à 2,5% alors que LFI représentait 19% à la présidentielle. Ils se sont installés à nos portes pendant l’enregistrement afin d’être invités.

Or, à la Présidentielle, la France Insoumise était avec le Parti Communiste. Nous sommes dans le Bassin minier, où le PC à une histoire forte. De surcroit, le candidat PC aujourd’hui dans cette circonscription était le suppléant de Jean-Luc Mélenchon dans cette même circonscription en 2012 et c’est une figure politique locale.

En outre, la France Insoumise n’a pas de député, alors que le PC en a, notamment dans la région. Enfin, nous organisions deux débats aujourd’hui et dans le second, la France insoumise était représentée et pas le PC.

3. Concernant l'intégrité de nos journalistes


Le Front National remet en cause l'intégrité de notre journaliste en plateau, l'accusant d'être une "militante d'extrême-gauche notoire". Nous condamnons fermement ces accusations. La rédaction en chef apporte son soutien à l'ensemble des journalistes qui font face à ces attaques ad hominem totalement infondées. 


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus