Les conducteurs de bus Transdev en grève dans l’Oise et la Somme, les transports scolaires et interurbains impactés lundi 29 novembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvia Bouhadra
Une grève chez Transdev est prévue dans l'Oise et la Somme.
Une grève chez Transdev est prévue dans l'Oise et la Somme. © FTV

Dans l’Oise et la Somme, une grève des conducteurs de bus Cap et Cabaro, filiales de Transdev causera des perturbations dans les transports scolaires et interurbains lundi 29 novembre.

Si vous prévoyez de voyager en car lundi 29 novembre, pensez à bien vérifier que votre trajet est maintenu. Car dans l’Oise et la Somme, une nouvelle grève des conducteurs dans les filiales Cap (Courrier automobiles picards) et Cabaro du groupe Transdev, affectera les liaisons interurbaines et les transports scolaires. Les perturbations toucheront les secteurs du Noyonnais, du Beauvaisis et du Compiégnois (lignes TRIO1 et TRIO3) ainsi que le réseau Trans’80.

"Les propositions de la direction n’ont pas suivi"

"Depuis l’accord en septembre, il n’y a pas eu de changements. Les propositions de la direction n’ont pas suivi", fustige Alex Sautron, délégué syndical CFDT Cabaro. Les syndicats dénoncent une rémunération trop faible et une dégradation des conditions de travail. "Ils essayent de nous faire des changements d’intitulé de postes et n’ont pas proposé d’augmentation de salaire", continue Alex Sautron. Pour la filiale Cabaro, environ 50 % des employés ne seront pas en poste.

Les piquets de grève débuteront à 6 heures du matin à Amiens et Beauvais. Le préavis de grève étant déposé jusqu’au 31 décembre, "d’autres journées peuvent être prévues en concertation avec les salariés", ajoute Djamel Djenadi, délégué syndicat UST Transdev Picardie.

La liste des services non assurés lundi 29 novembre est consultable sur les sites Trans’80 et Oise Mobilité. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.