La ligne de train Abbeville - Le Tréport pourrait être fermée dès mai prochain

Pour les élus, le maintien de la ligne est nécessaire pour le désenclavement des territoires. / © France 3
Pour les élus, le maintien de la ligne est nécessaire pour le désenclavement des territoires. / © France 3

Les associations d'usagers dénonçaient dès 2014 l'état de vétusté de certaines lignes dans les Hauts-de-France. Tandis que la liaison entre le Tréport et Beauvais doit faire l'objet de travaux, la jonction avec Abbeville pourrait être fermée dès l'an prochain. 

Par France 3 Picardie / ML

Voilà plusieurs années que les rumeurs sur la fermeture de la ligne circulaient. Ce pourrait être chose faite dès le 28 mai 2018 si l'on en croit la correspondance entre le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, et la direction territoriale de SNCF Réseau, l'organe du groupe chargé de la gestion des voies ferrées.

La liaison entre la Picardie et la gare du Tréport (Seine-Maritime) est alimentée par deux lignes. L'une passe par Beauvais pour relier Paris tandis que l'autre dessert Abbeville et la correspondance Paris-Calais notamment. C'est cette seconde voie dont l'avenir est en suspens. Pour motiver sa fermeture, la SNCF avance les risques encourus par les trains qui circulent sur une ligne vétuste qui nécessite aujourd'hui des travaux de réhabilitation

Refus des élus


Cette décision est jugée "inacceptable" par le président de région. Dans un courrier à la directrice territoriale en charge de la gestion du réseau daté du 15 novembre, il dénonce avoir été mis "devant le fait accompli, au dernier moment, lorsqu'une ligne est en danger de fermeture et que des entreprises ou des usagers menacent ainsi de se retrouver sans aucune solution de transport". 

Une seconde lettre a également été adressée à Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports. L'élu y réclame la "remise à niveau" de la ligne et "sollicite de la part de l'Etat une participation à hauteur de 50% minimum du montant global de l'opération" de rénovation. Selon un chiffrage avancé en 2015 par la SNCF, cette somme atteindrait 40 millions d'euros

A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus