• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : 5 constats qui inquiètent les supporters

Le LOSC va mal. Faut-il s'inquiéter ? / © MAXPPP
Le LOSC va mal. Faut-il s'inquiéter ? / © MAXPPP

Le LOSC, 16ème du classement de Ligue 1, joue un match capital ce vendredi face à Montpellier. Défaite interdite. Nous avons recensé 5 raisons d'être inquiet pour le club lillois. Pessimistes ?

Par EM avec AFP

1. Le LOSC ne gagne pas, ne marque pas

Au LOSC, les chiffres font peur... Outre le manque de victoires (1 seule depuis le début de saison), c'est surtout le secteur offensif qui inquiète : les Nordistes ont marqué seulement 2 buts (sur 104 tirs), inscrits par Sofiane Boufal. C'est le plus mauvais chiffre de l'histoire du club. Statistique effrayante : les quatre dernières équipes (Nancy, Metz, Strasbourg, Le Mans) à avoir marqué si peu après huit journées sont toutes descendues en Ligue 2.
 / ©
/ ©
C’est la première fois depuis neuf ans que le LOSC compte aussi peu de victoires après 7 matchs.

2. Le LOSC a une attaque inefficace... et instable

2 buts en 7 matchs. Le LOSC a un souci offensif. Et même si en football, l'attaque n'est pas seulement le domaine des attaquants, on se tourne naturellement vers les joueurs offensifs de l'effectif. Si Boufal s'est imposé comme meneur de jeu, déclencheur d'action et de rupture, juste devant lui, c'est beaucoup plus flou. Pour preuve, le tableau ci-dessous : à part Bauthéac, aucun attaquant ne s'est vraiment imposé dans la régularité. Depuis 3 journées, le trio Tallo-Bauthéac-Benzia a quand même les faveurs d'Hervé Renard. Sans réussite.

 Attaquants titulairesEntrés en jeu
LOSC-PSGGuirassy-BauthéacTallo
Monaco-LOSCGuillaume-BauthéacTallo
LOSC-BordeauxGuillaume-BauthéacGuirassy
LOSC-AjaccioGuillaume-Bauthéac 
Lyon-LOSCTallo-Bauthéac-Benzia 
Rennes-LOSCTallo-Bauthéac-BenziaGuillaume
LOSC-NantesTallo-Bauthéac-BenziaGuillaume

Impossible de ne pas le rappeler : Guirassy, Guillaume, Tallo, Bauthéac, Benzia évoluaient tous dans un autre club la saison dernière. On le savait mais c'est désormais une certitude : on ne reconstruit pas de A à Z une attaque en quelques jours...

3. Le LOSC a un entraîneur optimiste. Trop optimiste ?

Hervé Renard, arrivé à l'intersaison pour remplacer René Girard jouissait jusqu'ici d'un capital sympathie très élevé chez les supporters. Mais le manque de résultat commence à faire douter certains. Et l'optimisme revendiqué de l'entraîneur devant les journalistes peut agacer ceux qui s'impatientent. "Tout n'est pas à jeter, affirme-t-il. Si ça ne vient pas, c'est qu'il faut perfectionner. Mais je suis là dans le temps et je suis persuadé que j'ai raison, on va y arriver". Optimisme forcé ? Ou confiance qui va finir par payer ?
renard nantes
D'autres au LOSC ont un discours un peu plus alarmiste. Battus par Nantes (1-0) à domicile mardi en match en retard de la 7e journée, les Lillois n'ont pas d'autre choix que de gagner contre Montpellier, devant leur public, qui commence à s'impatienter. "Si on ne gagne pas, ce sera compliqué, admet Rio Mavuba, le capitaine lillois. On est en état d'urgence et prêt à batailler pour inverser la tendance".

4. Le LOSC a eu un calendrier de début de saison compliqué mais ça n'excuse pas tout

Après un début de saison plutôt satisfaisant au vu de la complexité de leur calendrier (PSG, Monaco, Lyon, Bordeaux, Rennes), les Nordistes ont connu un tournant à Rennes (1-1 le 18 septembre). "On n'en parle déjà plus, mais là-bas, on perd injustement (le gardien) Vincent Enyeama. Ensuite, on n'obtient pas le résultat que l'on mérite et on bascule. La spirale s'inverse. Maintenant, qu'on soit jeune ou moins jeune, il faut être plus fort mentalement. En résumé, il faut se bouger les fesses", explique Hervé Renard. 

Nantes qui venu gagner au Stade Pierre Mauroy était pourtant bien mal en point. Montpellier était dans le même cas il y a peu. Le club héraultais qui a l'avantage de ne pas avoir joué en début de semaine, aura aussi un cran d'avance sur le plan mental. Libérés par leur première victoire de la saison dimanche dernier, les hommes de Courbis espèrent valider ce succès sur la pelouse du LOSC. 

5. Des tensions ?

Conséquence plus que cause sans doute, L'Equipe a raconté mardi un violent échange verbal qui aurait opposé Sofiane Boufal et Junior Tallo à la mi-temps du match contre Reims. Selon le quotidien sportif, Boufal aurait mal pris une remarque de son coéquipier et lui aurait reproche son inefficacité devant le but. Hervé Renard serait intervenu pour éviter une bagarre. Turbulence passagère ? Inquiétante ? Une victoire dans les plus brefs délais devrait normalement calmer tout le monde et rassurer les supporters.

Etes-vous inquiet pour le LOSC ?

OUI

NON



A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus