Le LOSC, bousculé, arrache le nul face à Nîmes

Les Lillois ne sont pas parvenus à s'imposer sur leur pelouse, malgré la belle prestation de Bamba / © AFP
Les Lillois ne sont pas parvenus à s'imposer sur leur pelouse, malgré la belle prestation de Bamba / © AFP

Le LOSC maintient sa série d'incivilité à domicile mais concède toute de même le match nul (2-2), face à des Nîmois pourtant inspirés offensivement. Les Dogues conservent leur cinquième place au classement de ligue 1.  

Par Nicolas Coadou

Après sa défaite face à Chelsea en Ligue des Champions (1-2) mercredi, le LOSC avait pour mission de poursuivre sa série d'invicilité en Ligue 1. Si ce sont bien les Dogues, un peu contre le cours du jeu qui ont fait trembler les filets en premier, grace à une reprise en deux temps de Loïc Rémy (12'), ils ont semblé peu inspirés pour répondre à des Nimois très pressant sur les cages de Maignan. 
 


Nul logique à la mi-temps 


À l'image d'un Philippoteaux, toujours dans les bons coups, les Nîmois ont couru après le score pendant toute la première période. Jusqu'à ce que, quelques secondes avant la pause,  Mickael Lesage, l'arbitre de cette rencontre, ne siffle un pénalty logique pour le club sudiste après un tacle un peu trop appuyé de José Fonte sur...Philippoteau. Le Portugais écope d'un carton jaune logique tandis que Renaud Ripart transforme le pénalty (45') d'un habile contrepied, remettant les crocos dans la course. A la mi-temps, le match nul est plutôt cohérent. 
 

Premier nul à domicile de la saison pour Lille 


Pour le second acte, les Dogues sont revenus avec de bien meilleurs intentions, se voulant plus pressant sur la cage adverse. Nul doute que le discours de Christophe Galtier à la pause a clairement remotivé ses troupes. Les Lillois se projettent vers l'avant, tentent avec plus ou moins de réussite, à l'image d'une frappe des 30 mètres de Victor Osimhen (61'), légèrement hors cadre. 

Alors que les Lillois semblaient avoir repris leur destin en main, ils payent leur fébrilité défensive. Sur un centre de Ripart, Denkey coupe la course du ballon et trompe Maignan de la pointe du pied (71') redonnant l'avantage aux croco. 

Mais comme un sursaut d'orgueil, les Lillois pressent dans la surface, et malgré de superbes parades de Dias, qui a remplacé Bernardoni à la mi-temps, Osimhen crucifie les cages des crocos d'une puissante reprise (80'), remettant les deux équipes sur un pied d'égalité et promettant dix dernières minutes dantesques. 
 


Finalement, les hommes de Christophe Galtier ne parviendront pas à profiter des espaces laissés par des crocos usés par la rencontre, et concèderont leur premier match nul dans leur antre. 
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus