Les marins de son yatch se rebellent, rendez-vous aux Prud'hommes pour le fils du fondateur de Décathlon Thomas Leclercq

Le fils du fondateur de Décathlon et petit-cousin du fondateur d'Auchan, Thomas Leclercq, devra se présenter au Prud'hommes d'Ajaccio ce vendredi 20 décembre. Le capitaine et l'équipage philippin de son yatch réclament 2,2 millions d'euros pour des heures supplémentaires illégales et impayées. 

Les marins du yatch Idol se sont retournés contre le propriétaire du navire, Thomas Leclercq, fils du fondateur de Décathlon.
Les marins du yatch Idol se sont retournés contre le propriétaire du navire, Thomas Leclercq, fils du fondateur de Décathlon. © FRANCE 2
105 heures de travail en une semaine payées 3,40 euros de l'heure, et cela, sans jour de repos pendant un mois. C'était le quotidien de l'équipage philippin en juillet. Il travaillait sur le yatch de Thomas Leclercq, fils du fondateur de Décathlon (16e fortune du pays) à la réputation de jet-setter. Avec leur capitaine, les marins ont décidé d'aller aux prud'hommes et réclament 2,2 millions d'euros à la société propriétaire du navire. 

Dans L'Oeil du 20 heures diffusé au 20 h de France 2, le capitaine du yatch, Philippe Frasse-Mathon reconnaît qu'une partie des heures réalisées par les marins étaient illégales : "On était largement dans les choux, c'est-à-dire qu'on dépassait amplement la limite autorisée. Trop d'heures de travail, c'est clair que ça remet en cause la sécurité du navire, des passagers, de l'équipage."
  

Un homme puissant 


Un des marins philippins a été joint par la rédaction de l'Oeil du 20 heures. Il a saisi la justice française mais est rentré aux Philippines. "C'est vraiment dur de se lever aussi tôt le matin, de ne dormir que 4 ou 5 heures par nuit et de devoir travailler 14 heures par jour. C'était vraiment une pression mentale pour tout l'équipage philippin parce que vous savez, monsieur Leclercq est un homme puissant et nous ne sommes que des membres d'équipage qui se battent pour leurs droits."

Conséquence, depuis la fin de l'été, Thomas Leclercq, qui est aussi le petit-cousin du fondateur d'Auchan Gérard Mulliez, s'est fait confisquer son yatch "Idol". 
 

Le gestionnaire du bateau n'est pas en règle 


En plus d'un nombre d'heures travaillées illégales, le gestionnaire du bateau qui bat pavillon maltais, admet dans un mail destiné au capitaine que "l'équipage d'Idol devrait être inscrit à la sécurité sociale maltaise, ce qui n'est pas le cas. Il y a un risque, car nous ne sommes pas en règle". 

Les marins finissent par quitter le bateau après la proposition de Thomas Leclercq de leur faire faire de nouvelles heures supplémentaires dans sa villa de Ramatuelle, près de Saint-Tropez. Ils refusent d'autant que selon leur avocat, leur contrat ne leur permet de travailler qu'en mer. 

L'entourage de Thomas Leclercq a répondu à France 2 sur cette affaire : "Nous ne comprenons pas pourquoi le capitaine et l'équipage philippin ont quitté le navire. Thomas Leclercq est l'utilisateur principal du bateau, mais il n'en est en aucun cas le gestionnaire au quotidien. C'est le capitaine qui veille au respect des contrats et qui établit les plannings. C'est de sa responsabilité." 

Philippe Frasse-Mathon se défend et rétorque que c'est par respect des règles à bord qu'il en a averti sa hiérarchie. Ce sera au tribunal des prud'hommes d'Ajaccio de trancher sur la responsabilité de Thomas Leclercq, ce vendredi 20 décembre. 

 
Qui est Thomas Leclercq ?
Thomas Leclercq, 52 ans, est le petit-cousin de Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan. Son père Michel Leclercq a créé, en 1976, les magasins Décathlon. L'enseigne est détenue par l'Association Familiale Mulliez, les salariés et par la famille Leclercq. Dans le classement de Challenges, cette branche des Mulliez, isolée de leurs cousins, pointe au 16ème rang des fortunes françaises. 

Ses deux frères, Matthieu et Olivier sont beaucoup plus impliqués dans la gouvernance de Decathlon. Selon Capital, Thomas Leclercq vit en Belgique et passe une partie de l'année à Ramatuelle.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers auchan économie décathlon entreprises