Une mère de famille se fait arnaquer par un faux Dany Boon

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord
Dany Boon, le vrai
Dany Boon, le vrai © MAXPPP

Elle lui a donné 5000 euros...

Elle a cru parler à Dany Boon, échanger avec lui et elle a même pensé bien faire en l'aidant financièrement ! Une mère de famille de 40 ans, originaire de Reims, s'est fait piéger par un homme se faisant passer pour Dany Boon, raconte France Bleu Champagne-Ardenne.

L'histoire débute sur Facebook. La Rémoise va voir La Ch'tite famille, poste son avis sur son profil et reçoit peu après un message de "Dany Boon". Belle surprise ? L'échange commence. Le faux comédien-réalisateur nordiste gagne la confiance de son interlocutrice en donnant des détails personnels sur sa vie. «Il a parlé de son divorce avant que les médias n’en parlent», explique-t-elle. Et elle précise même : "Il a procédé à un appel vidéo. J'ai vu que c'était lui. Peut-être que c'était quelqu'un qui l'a filmé à son insu".

Faux Amir


Plus surprenant, l'homme indique avoir des difficultés à financer son nouveau projet. Et il demande l'argent. La mère de famille rémoise, en confiance, lui envoie 5000 € en 8 mois via des ticket PCS (cartes prépayées) : "Je me suis dit, c'est quand même Dany Boon, il ne prendrait pas le risque de m'arnaquer..."

Mais le 12 novembre dernier, son "Dany Boon" ne donne plus de nouvelles. La Rémoise a des doutes. Et elle entend justement parler d'une arnaque dans l'Eure autour du chanteur Amir. Une femme avait cru échanger avec lui et avait envoyé 6000 euros. Le coup du "fan qui pense échanger avec une star" est donc une arnaque déjà rodée. Elle se réveille et comprend que Dany Boon n'a jamais échangé avec elle. 
 
La mère de famille a pris contact avec un avocat et envisage de déposer plainte.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.