Migrants à Calais : "La rencontre qui a fait fondre en larmes Lily Allen"

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord

La BBC a diffusé ce mercredi matin un reportage sur la chanteuse Lily Allen. On l'y voit notamment visiter la "jungle" de Calais. 

Le reportage est intitulé : «  The Calais conversation that left Lily Allen in tears  ». Il a été diffusé ce mercredi matin par la BBC. 10 minutes d'images qui montrent la chanteuse anglaise ("Fuck you", "22", "Smile"...) découvrir la réalité de la vie dans la "Jungle de Calais" (à une date non précisée). Elle visite le campement, trie des vêtements et parle avec des migrants, notamment mineurs. 



Une bénévole rappelle à Lily Allen combien les migrants prennent des risques pour tenter de passer en Angleterre : "Certains ont de la famille en Grande-Bretagne". "Il y a quelques jours, un garçon a été tué. On attend que le camion s’arrête puis on monte dedans. La nuit dernière, on a grimpé dans un camion et on s’est caché. La police nous a attrapés et ils ont commencé à nous frapper et à nous mettre des claques", raconte un mineur de 13 ans venu d'Afghanistan. Lily Allen fond en larmes en entendant son témoignage : " Je m’excuse au nom de mon pays, lui dit-elle. Je suis désolée de ce que nous vous faisons vivre. (...) Les Anglais vous ont mis en danger (...). Je m'excuse qu'on vous ait fait traverser tout ça." "C'est pas grave", lui répond le jeune garçon. 



Lily Allen dit être repartie de Calais, marquée, "choquée que cela se passe si près de là où l'on vit. (...) Ce sont juste des gens qui essaient de survivre. Il faut faire quelque chose, c’est inhumain". Et elle conclut : "La vie est facile pour moi si je mets tout ça de côté. Je n'ai passé qu'un jour de ma vie ici, c’est leur quotidien à eux. Ils n’ont pas choisi d’être ici, c’est injuste. Je sais que je ne voudrais pas finir ici, que je ne voudrais pas que mes enfants finissent ici". Lily Allen se dit même prête à accueillir des migrants chez elle.



La diffusion de ce reportage a déclenché de nombreux commentaires hostiles sur le compte Twitter de la chanteuse. Certains lui reprochant vertement de s'excuser au nom d'un pays, d'autres la soupçonnant de vouloir vendre des albums, d'autres enfin la félicitant de son engagement.





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité