Non, la France n'est pas le pays d'Europe déplorant le plus de morts du Covid-19, comme l'affirme Marine Le Pen

La députée du Pas-de-Calais a donné une information erronée, ce mercredi sur France Inter.

Marine Le Pen portant un masque, début mai.
Marine Le Pen portant un masque, début mai. © ALAIN JOCARD / AFP

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a affirmé mercredi que la France était le pays qui déplorait "le nombre de morts" du Covid-19 "le plus important d'Europe". C'est faux, quel que soit l'indicateur retenu.

"Je pense que la crise aurait pu être très largement mieux gérée par Donald Trump. Mais on ne résume pas une politique à cette situation de la crise sanitaire, puisque sinon M. Macron va évidemment renoncer à se présenter à nouveau, compte tenu des erreurs majeures qui ont été commises en France, qui a quand même le nombre de morts le plus important d'Europe", a déclaré sur France Inter Marine Le Pen, interrogée initialement sur la "gestion de la crise du Covid" par les présidents américain et brésilien Donald Trump et Jair Bolsonaro.

L'affirmation de la présidente du Rassemblement national est erronée.

 

Le Royaume-Uni loin devant

 

Selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi 9 juin à 19H00 GMT (21H00 à Paris), le Royaume-Uni, avec 40.883 morts, arrive en tête des pays européens déplorant le plus de morts attribuées au nouveau coronavirus, devant l'Italie (34.043 morts) et la France (29.296 morts). 

 

 

L'université américaine John Hopkins, qui s'appuie également sur les données officielles, faisait état mercredi matin de 40.968 décès au Royaume-Uni, 34.043 en Italie et 29.299 en France.

 

 

 

La Belgique, plus touchée en nombre de morts par habitant

 

Rapporté au nombre d'habitants, c'est la Belgique qui figure en tête des pays les plus durement touchés en Europe, avec 83 décès pour 100.000 habitants, suivi par le Royaume-Uni (60), l'Espagne (58), l'Italie (56), la Suède (47) et la France (44).

La méthode de comptage des autorités belges diffère toutefois : outre les décès de personnes testées positives au virus, la Belgique intègre dans ses chiffres ceux de malades non testés dont le décès est soupçonné d'être lié à la maladie.

 

 

Enfin, les chiffres de la surmortalité globale, considérés par certains observateurs comme les statistiques les plus pertinentes pour effectuer des comparaisons internationales, montrent eux aussi que la France n'est pas le pays qui a déploré "le nombre de morts le plus important d'Europe" depuis le début de la crise du Covid-19.

Selon une analyse comparative de 19 pays européens et non-européens réalisée par le quotidien britannique économique Financial Times, le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie ont recensé en 2020 davantage de décès supplémentaires que la France. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société marine le pen rassemblement national politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter