• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Battu par Nice, le LOSC quitte le podium de la Ligue 1

Les Lillois (en jaune) ont été battus par des Niçois en grande forme ce dimanche. / © VALERY HACHE / AFP
Les Lillois (en jaune) ont été battus par des Niçois en grande forme ce dimanche. / © VALERY HACHE / AFP

Sous un déluge continu, Le LOSC a perdu ce dimanche à Nice (2-0) et tombe du podium après la 14e journée de Ligue 1, laissant Lyon nouveau dauphin du Paris SG.

Par YF avec AFP

Pour les Lillois, c'est le troisième match consécutif sans victoire en Ligue 1. Cette défaite les fait surtout descendre à la 4e place, derrière le PSG, Lyon et Montpellier qui dispose du même nombre de points (26) mais d'une meilleure différence de buts.
 
Nice-Lille, les buts
Images BeIN Sports

L'OGC Nice a ouvert le score à la 25e minute sur un but de l'ex-Lensois Wylan Cyprien, magnifiquement servi par un centre de son équipier Mario Balotelli. Les Aiglons ont conforté leur avantage en fin de match, lorsque le bouillant Allan Saint-Maximim a profité d'un cafouillage de la défense lilloise pour mettre une frappe (détournée) dans les filets de Mike Maignan (79e minute).
 

Privé de trois titulaires (Ballo-Touré et Thiago Mendes suspendus, Soumaoro blessé), le LOSC rentre bredouille de la Côte d'Azur. Son attaque, si prolifique en début de championnat, est restée muette. Les Dogues ont désormais rendez-vous avec l'Olympique Lyonnais pour un nouveau match de haut de tableau. Ce sera samedi prochain, à 17h, au Stade Pierre-Mauroy.  

Réaction de Christophe Galtier (entraîneur du LOSC)

Que pensez-vous de cette défaite ?

"Elle est logique, méritée de la part d'une équipe niçoise efficace et déterminée. La victoire de Nice ne souffre aucune contestation. En première période, on n'a pas eu d'occasions. Je n'ai pas vu de grands arrêts du gardien niçois. On a eu des situations. On a joué pour attaquer, mais jamais pour marquer, jamais pour gagner. Ce manque de détermination est très agaçant, très rageant. Avec une plus grande détermination, on n'aurait pas été mené. On a eu des 3 contre 3, 4 contre 3, 5 contre 3 sur le plan offensif, sans un arrêt du gardien adverse. Il faudra en débattre avec mes joueurs. Je leur en ai déjà un peu parlé dans les vestiaires. Si on ne met pas les ingrédients nécessaires, dont un essentiel qui est la détermination, il est très difficile de gagner. Il y avait plus de détermination côté niçois. Bien jouer ne suffit pas. Surtout qu'on n'a pas bien joué longtemps.

Est-ce comme contre Strasbourg ?  Les joueurs forts ont manqué de justesse...

"Les matches sont différents. On a eu la possibilité de faire très mal à la défense niçoise. Est-ce un problème d'ordre physique ? Avec l'accumulation des matches, les déplacements en sélection. Il faut prendre en compte cet élément. Est-ce du relâchement ? C'est un élément à prendre en compte. Mais il est vrai que l'équipe est dépendante des joueurs décisifs. Lorsqu'ils le sont moins, c'est compliqué. Mais on a eu sept attaquants sur le terrain. Cela n'a rien changé. A chaque fois qu'on est mené au score, les matches ne doivent pas s'arrêter. C'est là où on doit progresser. On ne doit pas se désorganiser, ne pas faire de replacement et donner des possibilités de contre. On doit rester structurés, mettre beaucoup plus de détermination et d'énergie."

Que faire pour remédier à ce relâchement ?

"Mon équipe est jeune. Elle a besoin d'apprendre. On a besoin de rappeler souvent aux joueurs les ingrédients à avoir dans un match. En début de semaine, je leur rappellerai aussi tout ce qu'on a mis pour gagner nos matches et exister dans ce championnat. Ce relâchement existe parce que tout allait bien et qu'on revient d'une coupure internationale. On s'efforcera d'être plus consistant et plus constant dans les prochains matches. Ce n'est pas une question de résultat. On a failli dans l'effort, le replacement, la détermination. Cela se voit au fur et à mesure du match, assez rapidement chez certains. Quand on est jeune, parfois on peut penser que les situations vont se représenter et devenir des occasions qu'on marquera. Maintenant, Nice est une très bonne équipe, sur une très bonne dynamique de résultats. Je ne parlerai pas de coup d'arrêt mais pour bien exister dans ce championnat, on doit faire beaucoup plus que ce soir." 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

LOSC, VAFC et RC Lens : dans une mauvaise passe ?

Les + Lus