Hommage à Samuel Paty : A Cambrai, trois lycéens mis en examen pour "apologie du terrorisme" et "menaces"

Trois lycéens du Cambrésis ont été mis en examen pour avoir tenu des propos faisant l’apologie du terrorisme ou menaçant d’un crime, lors de moments d’échanges suivant l’hommage à Samuel Paty.
Les propos ont été tenus après la minute de silence en hommage au professeur, pendant le temps d'échange.
Les propos ont été tenus après la minute de silence en hommage au professeur, pendant le temps d'échange.
Deux élèves du lycée professionnel Louis-Blériot de Cambrai et un élève du lycée Camille-Desmoulins du Cateau-Cambrésis ont été mis en examen pour apologie du terrorisme et "menaces" après l'hommage à Samuel Paty, ce professeur assassiné par un terroriste le 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine.
Rémi Shwartz, procureur de Cambrai, a confié à l'AFP que les propos ont été tenus lundi lors de la discussion ayant suivi la minute de silence en hommage au professeur. Deux élèves sont poursuivis pour apologie du terrorisme, le troisième pour menaces. Ils sont agés de 15 à 17 ans. 

"On n'a pas du tout affaire à des gens inscrits dans un processus de radicalisation violente, y compris dans leur environnement familial", a souligné M. Schwartz. 

400 violations

L'Éducation nationale a recensé 400 violations lors de la minute de silence organisée lundi en hommage à Samuel Paty. Le ministre a évoqué des "violations légères et parfois lourdes", qui donneront des "poursuites disciplinaires et parfois mêmes pénales", dans ce cas précis pour "une dizaine de cas".
  Dans un communiqué publié ce vendredi matin, le ministère donne plus de détails : ces 400 incidents se sont déroulés "dans 52% des cas dans des collèges, dans 27% des cas au sein des lycées et dans 21% des cas dans des écoles".

Il y a eu "trois catégories d’incidents", ajoute le ministère : "160 cas de refus de participation ou de perturbation de la minute de silence", "150 cas d’apologie du terrorisme" et "une petite centaine d’événements, plus sérieux encore, dont certains (environ une dizaine) ont pu donner lieu à des suites judiciaires : menaces, dégradations, provocations autres".


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société justice