Sailly-lez-Cambrai : les salariés de Lidl en grève pour dénoncer une cadence infernale

Les salariés dénoncent des conditions de travail insoutenables. / © Isabelle Offroy
Les salariés dénoncent des conditions de travail insoutenables. / © Isabelle Offroy

Une quarantaine de salariés du groupe Lidl sont en grève, ce jeudi matin, sur le site de Sailly-Lez-Cambrai. Suite à la diffusion de "Cash Investigation", la parole se libère : ils dénoncent une gestion du planning catastrophique et une demande de productivité infernale. 

Par Jeanne Blanquart

"Tout le monde a regardé l'émission. Et tout est vrai. C'est exactement ce qu'on vit au quotidien", entame Isabelle Offroy, déléguée CGT à Lidl. L'émission "Cash Investigation", diffusée la semaine dernière sur France 2, a été pour eux un déclic. On y découvre les conditions de travail catastrophiques imposées au salariés de Lidl. Ceux de la plateforme de Sailly-lez-Cambrai ne sont pas en reste. 

"La pression qu'on subit, c'est impressionnant. On nous demande toujours plus, tout le temps", souffle la déléguée syndicale. "Ici, les salariés ont leur planning le vendredi pour le lundi. On ne peut plus gérer nos vies de famille." Une réalité bien loin de la note de service qui a été transmise par la direction avant la diffusion de l'émission, selon la CGT, dans laquelle était expliqué qu'il ne fallait pas prendre pour argent comptant tout ce qui était dénoncé dans le reportage. 

L'émission à revoir en intégralité :

Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (intégrale)


En grève


Ce jeudi matin, une quarantaine de salariés de la plateforme se sont donc mis en grève, pour exiger un dialogue avec la direction. 

© Isabelle Offroy
© Isabelle Offroy


Depuis 4h du matin, les salariés organisent un barrage filtrant et ne laissent passer qu'un camion toutes les 15 minutes. 3 représentants du personnel sont en rendez-vous avec le directeur régional depuis 9h. Ils espèrent obtenir des réponses à leurs questions et de vraies avancées dans l'amélioration de leurs conditions de travail.


Sur le même sujet

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus