CARTE. Grève des enseignants : "On ne met pas les forts ensemble et les faibles ensemble", mobilisation des professeurs ce 1er février dans les Hauts-de-France

Salaires, conditions de travail, choc des savoirs et groupes de niveaux, polémique autour de la ministre de l'Education nationale, les enseignants se mobilisent demain 1er février.

L'UNSA Éducation, la FSU, le SGEN-CFDT, SUD éducation et la CGT éduc'action ont signé un appel à la grève, pour ce 1er février. "Il y a une exaspération, une lassitude, une colère des personnels enseignants et non-enseignants. La ministre des Sports aujourd'hui à l'Education nationale est bien embêtée d'avoir à mettre en œuvre ce qu'a décidé l'ancien ministre, devenu son patron [Gabriel Attal, devenu Premier ministre, NDLR], explique Nicolas Penin, Unsa Education Pas-de-Calais. "Les groupes de niveaux au collège sont à demi-mot des classes de niveaux : techniquement infaisables, ou peut-être en supprimant les options, et politiquement et philosophiquement un contre-sens.

La ministre travaille pour notre mobilisation [à propos de la polémique sur la scolarisation de ses enfants dans le privé], c'est comme si un patron de presse disait qu'il faut lire le journal concurrent. Ça ne passe pas et ça ne passera pas. Ce qui était de l'ordre du non-dit, a été assumé publiquement

Nicolas Penin, Unsa Pas-de-Calais

"Tous les enseignants vous diront qu'on ne met pas les forts ensemble et les faibles ensemble", assure le syndicaliste qui estime que la mobilisation sera plus suivie que cela n'aurait pu l'être évoquant la polémique sur la scolarisation des enfants de la ministre de l'Education nationale dans le privé.

"La ministre travaille pour nous, c'est comme si un patron de presse disait qu'il faut lire le journal concurrent. Ça ne passe pas et ça ne passera pas. Ce qui était de l'ordre du non-dit, a été assumé publiquement".

Les rassemblements

Six manifestations principales se déroulent demain 1er février, une dans chaque département pour le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme et l'Oise et deux dans l'Aisne. Les voici. 

La mobilisation attendue

Le syndicat Snuipp annonce une grève suivie à 40% par les enseignants du premier degré.