Douai : la mort de Kamel Kerrar, retrouvé dans la Scarpe, reste toujours sans réponse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jeanne Blanquart
Kamel Kerrar, en famille.
Kamel Kerrar, en famille. © Photo famille

En 2014, Kamel Kerrar était retrouvé noyé dans la Scarpe, pieds et mains liées. Par deux fois, les enquêteurs ont conclu à un suicide. Une thèse qui ne tient pas pour la famille. 

Qu'est-il arrivé à Kamel Kerrar ? En 2014, Le lendemain de Noel, son corps est retrouvé dans la Scarpe, à Douai. Pieds et mains liées. Très vite, la police privilégie la thèse du suicide. Une hypothèse qui ne tient pas pour sa famille.
 
Douai : la mort de Kamel Kerrar, retrouvé dans la Scarpe, reste toujours sans réponses


"On n'y croit pas et on n'y a jamais cru de toutes manières", explique Houria Kerrar, la sœur de Kamel Kerrar. "Mon petit frère n'était pas suicidaire. Pour moi il y a eu quelque chose, un guet-apens ou je-ne-sais-quoi. Mais c'est clair qu'ils l'ont tué. Il y a quelqu'un qui l'a tué."

Les frères et sœur de Kamel Kerrar ont la conviction que des zones d'ombres persistent et que l'enquête a des lacunes. La famille ne voit pas comment la victime, qui souffrait de sclérose en plaque, aurait pu nouer ses lacets entre eux et s'attacher, seul, les mains… 

"Il faut que le travail soit effectué", demande Abdelhafid Kerrar. "Qu'est-ce qui s'est passé ? Qui a-t-il croisé ? Qui a vu ? On le retrouve entre 4 et 10 jours dans l'eau, avec les mains liées, les pieds liés, et on ne sait pas ce qui s'est passé. Personne ne parle, personne ne répond. Pour nous c'est ce qui fait le plus mal."

 

Nouvelles analyses


Par deux fois, l'affaire a été classée sans suite par la justice. Alors les avocats de la famille ont déposé une plainte avec constitution de partie civile. L'enquête a repris, les témoins sont à nouveau entendus… 

"On a aujourd'hui la chance d'avoir un juge d'instruction qui manifestement met tout en oeuvre pour qu'au moins, même si on ne découvre pas le coupable, tout soit fait pour qu'on découvre enfin ce qui s'est passé avant que cet homme ne décède dans des conditions qui sont quand même absolument rocambolesques, alors que rien ne le destinait à ça", explique Damien Legrand, avocat de la famille. 

Même si une partie des vêtements de la victime a été perdu lors de l'enquête, des analyses ADN sont en cours… Les résultats sont attendus avec impatience par cette famille déterminée à savoir comment est mort leur petit-frère.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.