• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L'histoire des Gayant, la célèbre famille des géants de Douai racontée par Simons

Depuis 500 ans ... ou presque, Douai vit sous la protection des Gayant. Dimanche 9 juillet, les Douaisiens honoreront leurs Géants comme tous les ans à la même époque. Nous avons retrouvé l'histoire des Gayant racontée en 1969 par le poète et comédien Simons.

Par claude tronel

L'histoire ... ou la légende des Gayant remonte au 16è siècle. Le Géant serait né en 1530 pour une procession honorant Saint-Maurand, le protecteur de Douai. Voilà pour la version officielle.

En fait, il existe plusieurs versions. De nombreux conteurs rappellent l'histoire des Gayant. Nous avons retrouvé dans les archives de l'INA l'histoire de la famille Gayant racontée par Simons. En 1969, le lillois Léopold Simons, poète et comédien, évoque l'aventure des Gayant, en langue picarde. C'est drôle ! La fantaisie du conteur Simons nous fait voyager à l'époque des Gayant.

L'histoire des Gayant, les Géants de Douai, racontée par Simons
Document INA - extrait du "Magazine du Mineur" - 26 octobre 1969 - France 3

 

Dimanche en direct à 14h25 sur hdf.france3.fr
et live facebook france 3 Nord Pas-de-Calais
Lundi à 15h25 à la télé sur France 3 TV


Le cortège des Géants à Douai en 1929

Dans la cinémathèque de l'INA, nous avons retrouvé les premières images vidéo des fêtes de Gayant. Ces images datent de 1929, en noir et blanc bien sûr. On voit Mme Gayant, Marie Cagenon dans sa robe traditionnelle ornée de cabochons et son col ouvragé, son éventail à la main gauche et son chapeau orné de plumes et d'un ruban.

Elle danse dans les rues de Douai au milieu de la foule en costumes d'époque, entre chapeaux cloche, chapeaux haut de forme et toques.
 

Le cortège des Géants à Douai en 1929



L'histoire ... ou la légende des Gayant

Selon la Géanthèque, de l'association la Ronde des Géants, "les faits historiques se mêlent à la légende pour expliquer l'origine des géants de Douai." En 1479, des assaillants français auraient été repoussés grâce à l'intervention de saint Maurand protecteur de la ville de Douai. Les habitants décident alors qu'une procession aurait lieu chaque 16 juin pour remercier le saint.

En 1530, la corporation des manneliers construit un géant en osier pour la procession. Ce personnage plaît aux douaisiens. Les échevins décident qu'il sera entretenu aux frais de la ville. Il sortira tous les ans à la procession. 


  Date de création des Gayant

 Depuis le 16e siècle, les géants de Douai n'ont jamais vraiment disparu malgré les  conflits et les aléas de l'histoire. La famille Gayant est de nombreuses fois ressuscitée  de ses cendres. 

 1530 : naissance de Gayant
 1531 : naissance de Madame Gayant, née Marie Cagenon
 1667 : Mr et Mme Gayant accueillent Louis XIV et la reine Marie Thérèse
 1720 : Monsieur et Madame Gayant ont une fille et deux garçons
 1770 : l'évèque d'Arras supprime la procession
 1776 : les douaisiens ressuscitent la famille des géants
 1792 : suppression des géants pendant la révolution française
 1802 : la famille Gayant réapparaît avec trois enfants
 1914 et 1944 : la famille Gayant et sa maison sont détruites à chaque conflit
 1947 : reconstitution de Binbin, puis de Jacquot et Fillon aprés leur destruction  pendant  la guerre. 
 1954 : résurrection de Mr et Mme Gayant
 1980 : Gayant fête ses 450 ans
 2005 : les fêtes de Gayant proclamées chefs d'œuvre du patrimoine oral et  immatériel  de l'humanité en 2005
 2008 : les fêtes de Gayant inscrites sur la Liste du patrimoine  culturel immatériel de  l'humanité au titre des géants et dragons processionnels de  Belgique et de France
 

 

 

Sites internet de référence

site de la ville de Douai : Ville de Douai
site de l'association La Ronde des Géants : La Ronde des Géants
Site du musée de la Chartreuse de Douai : Musée de la Chartreuse de Douai
Site de l'Unesco, rubrique patrimoine culturel immatériel : Unesco, patrimoine culturel immatériel
Site du centre français du patrimoine culturel immatériel à Vitré : Centre français du patrimoine culturel immatériel
Site de la maison des cultures du monde : Maison des cultures du monde

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus