L'usine Renault de Douai baissera sa production à partir du 20 novembre

© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

L'usine automobile de Douai va baisser sa production, avançant un "projet d'adaptation au marché" du monospace, en berne.

Par Quentin Vasseur

L'usine douaisienne de Renault sera bientôt ralentie. La direction a pris la décision de baisser sa production - sans donner de chiffres exacts - pour "s'adapter à la demande commerciale" à partir du 20 novembre prochain, selon un porte-parole de l'usine.

Car si le marché européen de l'automobile se porte bien, le monospace n'a plus la côte, ce qui pousse Renault à revoir le nombre de véhicules sortant de ses usines, notamment les Renault Espace.

Il n'y aura pas de rupture de contrat


Des deux équipes qui travaillent sur le site de production, une seule sera "ajustée" pour cette nouvelle organisation, qui aura des conséquences en termes d'effectifs. 

"Il n'y aura pas de rupture de contrat" assure-t-on du côté de Renault Douai. Les contrats qui arrivent à échéance ne seront en revanche pas renouvelés. 

"Il y a 1 461 intérimaires dans l’usine", avance David Dubois, secrétaire général CGT Renault Douai interrogé par La Voix du Nord"Avec la baisse de cadence, 700 resteront sur le carreau." 

Côté direction, on est plus prudents. "Il est encore trop tôt" pour donner des chiffres, car le calcul n'est pas seulement arithmétique. "Il faut tenir compte de quatre métiers différents : l'emboutissage, la tôlerie, la peinture et le montage, en plus de la logistique". 

A lire aussi

Sur le même sujet

Caudry : 7 kilomètres de dentelle et un record pour le Téléthon

Près de chez vous

Les + Lus