Dunkerque : face à la dégradation de la situation sanitaire, le maire appelle à "la plus grande vigilance"

A Dunkerque, le taux de pénétration du variant anglais est bien supérieur aux moyennes régionale et nationale. Patrice Vergriete en appelle à la vigilance de ses habitants.

Le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete.
Le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete. © Frédérik Giltay / France 3 Hauts-de-France

Dans une courte vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, a appelé les habitants de sa ville à "la plus grande vigilance". Un appel qui fait sens puisque la situation sanitaire est "préoccupante" selon les mots du maire.

"A Dunkerque, le taux de pénétration du variant anglais est trois fois supérieur à la moyenne régionale et six fois supérieur à la moyenne nationale", a-t-il justifié sans en indiquer les raisons. Autre signe de la mauvaise situation de l'épidémie dans la ville, le taux d'incidence (soit le nombre de tests positifs pour 100.000 habitants) est de 485 à Dunkerque contre 208 en moyenne dans le département du Nord.

Mercredi 10 février, à Dunkerque, au moment où le maire a pris la parole, 57 patients étaient hospitalisés pour Covid, 9 en réanimation dans un service "saturé". Le transfert de dix patients vers d'autres centres hospitaliers de la région a été mis en place le week-end dernier. Patrice Vergriete en profite pour rappeler aux Dunkerquois de faire preuve de "responsabilité" en respectant les gestes barrières et en évitant tous les regroupements.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société