INSOLITE. "Ça me tenait à cœur d’aider les collègues" : ce sapeur-pompier nordiste a traversé la France en paddle de Dunkerque à Marseille

Christophe Préseau, infirmier sapeur-pompier, s'était lancé un défi de taille : traverser la France, de Dunkerque à Marseille, en 28 jours. Objectif : récolter des fonds pour l'association ODP. 1 200 kilomètres et 4 000 euros plus tard, c'est chose faite.

Son périple a débuté il y a 28 jours à Dunkerque. Christophe Préseau, infirmier sapeur-pompier nordiste, a traversé la France du Nord au Sud en paddle. 1 200 kilomètres à la rame, pour une bonne cause : venir en aide aux pompiers blessés en intervention. 

À lire aussi >>> "Un défi vraiment fou" : 1 233 km en paddle de Dunkerque jusqu'à Marseille au profit des pupilles des pompiers

En 2021, ce soldat du feu a été gravement accidenté au pied lors d’une intervention. L’objectif de son défi sportif était ainsi de récolter, tout au long du trajet, des fonds pour l’ODP, l’Œuvre des Pupilles des Sapeurs-Pompiers, qui vient en aide aux orphelins des pompiers décédés ou gravement blessés en intervention.

4000 euros de fonds récoltés pour l'ODP

J’ai été accidenté il y a trois ans et le pronostic n’était pas bon, on parlait d’amputation”, explique l’athlète. “Au final, la rééducation s’est bien passée, grâce au paddle et aux conseils de mon kiné. Ça me tenait vraiment à cœur d’aider les collègues qui n’ont pas eu la chance de s’en sortir aussi bien que moi.

Ça me tenait vraiment à cœur d’aider les collègues qui n’ont pas eu la chance de s’en sortir aussi bien que moi.

Christophe Préseau, infirmier sapeur-pompier nordiste

Au total, Christophe Préseau a réussi à récolter 4 000 euros, dont 2 000 grâce à une cagnotte en ligne poussée par son projet. L’occasion, aussi, de faire des rencontres : trente personnes se sont relayées tout au long du trajet pour l’accompagner. 

Un tour d'Europe ?

Pendant presque un mois, son itinérance n’a pas été de tout repos. Christophe a été accueilli, chaque nuit, dans une caserne différente. “Quand on arrive en caserne, on prend la douche, on parle avec la garde qui est là, on échange beaucoup, on mange… Et après, le soir, plus de son, plus d’image !”, rigole le sapeur-pompier. “En moyenne les nuits étaient de 5 à 6 heures”. 

durée de la vidéo : 00h01mn57s
Avant le départ de Christophe Préseau de Dunkerque pour Marseille, en paddle. ©France Télévisions.

Une expérience que l’athlète pourrait bien avoir envie de renouveler. Aujourd’hui, il rêve encore plus grand : pourquoi ne pas envisager un tour d’Europe en paddle à l’avenir ? 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité