Quinze migrants partis de Dunkerque secourus au large de la Belgique

Les 15 migrants se trouvaient dans un bateau endommagé. Ce sont tous des hommes qui déclarent être originaires d'Irak, du Koweït, d'Égypte et d'Afghanistan. Ils avaient quitté Dunkerque pour le Royaume-Uni samedi matin.
Image d'archives
Image d'archives © KURT DESPLENTER / AFP
Quinze migrants tentant de gagner la Grande-Bretagne ont été secourus au large de la Belgique, alors que leur canot pneumatique commençait à couler, ont indiqué dimanche les autorités belges. Le canot, d'une capacité de sept places, avait quitté Dunkerque (Nord) vendredi soir et l'un des passagers
avait réussi à lancer un appel de détresse plusieurs heures plus tard, à l'aide d'un téléphone portable.

Les garde-côtes belges ont secouru les naufragés à 11 km au large, du côté de La Panne et les ont ramenés au port d'Ostende. Les passagers - tous des hommes - sont de nationalités égyptienne, afghane, irakienne et koweitienne, selon un communiqué du bureau des procureurs.

"Les trafiquants d'êtres humains mettent de plus en plus les migrants à bord de petits canots pneumatiques et les dirigent vers la mer du Nord, généralement depuis la côte française", selon Frank Demeester, porte-parole du bureau des procureurs. Leur objectif est de se rapprocher au plus près des côtes britanniques pour être secourus par les garde-côtes anglais et débarquer en Grande-Bretagne. Aucune interpellation n'a eu lieu dans cette affaire, selon la même source.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets