VIDÉO. Dunkerque : l'artiste “Anonyme” transforme les ruines d'une station-service en jardin partagé

© FRANCE 3
© FRANCE 3

Il faudra attendre le printemps pour voir le fruit de son travail et de celui des volontaires qui l'ont aidé.

Par Q.V avec Clélia Bayard

Une station-service à l'abandon depuis dix ans qui se couvre de végétation... Le dernier projet de l'artiste Anonyme, qui avait recouvert un bunker de miroirs à Leffrincoucke et collé les mots "Résister" en différentes langues sur un autre, a sollicité une vingtaine de personnes dimanche.
 

Autant de volontaires armés de brouettes et de pelles, qui ont couvert les lieux de terre et de paille. L'artiste dunkerquois avait lancé un appel en demandant à ramener des feuilles mortes, du papier journal, des fleurs fanées ou des déchets de légumes et de fruits, pour servir de compost et rendre le terrain fertile.
 

"Une station-service, c'est quand même un énorme symbole de notre civilisation" glisse l'artiste "Anonyme", qui parle d'une "réappropriation" par les Dunkerquois. "C'est un endroit qui est complètement abandonné, on manque d'espace vert, ici, et je pense que ça peut être un très bel endroit."
 
Dunkerque : l'artiste "Anonyme" transforme les ruines d'une station-service en jardin partagé
"Anonyme", Artiste - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage de Clélia Bayard et Jean-Christophe Raczy. Montage d'Emma Charles.

Côté volontaires, on apprécie tantôt l'aspect environnemental, tantôt le côté solidaire de la démarche. "L'environnement, l'écologie, ce sont des valeurs qui nous parlent et qui sont des valeurs d'avenir" confie l'une des personnes venues mettre la main à la pâte.
 

Et un enfant, œuvrant aux côtés de ses parents, de confier : "Les gens disent qu'il y a plein de pollution mais en fait c'est eux qui la font. Du coup, nous on veut faire évoluer la planète pour revoir du bien."

Cette "station des sens" devrait fleurir au printemps.
 

Sur le même sujet

Brexit : quelles conséquences dans les Hauts-de-France ?

Les + Lus