A Estaires, il n'y a désormais plus de boucherie : le maire lance un appel en vidéo

Le maire s'est mis en scène dans sa cuisine / © VILLE D'ESTAIRES
Le maire s'est mis en scène dans sa cuisine / © VILLE D'ESTAIRES

Depuis quelques jours, la boucherie Bossaert, la dernière de la commune d'Estaires a fermé. Pour prendre les devants, le maire a réalisé une vidéo où il se met en scène et lance un appel aux bouchers ambulants. 

Par Noémie Javey

"Il faut au moins tenter, qui ne tente rien n'a rien", estime Bruno Ficheux, maire d'Estaires. Depuis quelques jours, la dernière boucherie de la commune de 7 000 habitants située près d'Hazebrouck dans le Nord, a fermé. Refusant de rester les bras ballants et habitué de l'exercice, il a décidé de réaliser une vidéo pour lancer un appel aux bouchers ambulants, relevée par France bleu Nord

"Si vous souhaitez venir sur la commune d'Estaires [...] on vous accueillera avec plaisir. On aura un tarif de place proche du zéro et on essayera de vous trouver un emplacement le plus attractif possible", déclare le maire. Pour lui, hors de question d'attendre la décision finale du tribunal de commerce : "La procédure pourrait se compter en mois avec un s". 
 

Les bouchers ambulants peuvent contacter la mairie pour être présents "le mardi, le mercredi, le vendredi et le samedi", le jeudi étant le jour de marché. Pour l'instant, deux bouchers se seraient déclarés intéressés. 
 

Un village en demande


"Quand demain la boucherie sera reprise, elle tournera comme avant", affirme Bruno Ficheux, car "la boucherie a toujours tourné". Le coup d'arrêt intervient lorsque la dernière génération de Bossaert est partie pour changer radicalement de métier. Un jeune couple reprend l'affaire il y a deux ans, mais sans succès : "La clientèle n'a pas suivi" déplore le maire. 
 
La boucherie Bossaert vient de fermer après plus de 95 ans d'existence. / © Google Street View - Avril 2019
La boucherie Bossaert vient de fermer après plus de 95 ans d'existence. / © Google Street View - Avril 2019


Le 5 août, alors qu'elle devait ouvrir après une pause estivale, la boucherie a laissé sa boutique fermée. "Ça a été la surprise", reconnaît Bruno Ficheux. 

Désormais, du centre d'Estaires, l'artisan boucher le plus proche est à un kilomètre. "Ce n'est pas loin en voiture, mais à pied, pour les personnes moins mobiles, c'est tout de suite plus compliqué". 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

A Creil, la nature au centre de l’école à l’espace enfance Danielle Mitterrand

Les + Lus