Gilets jaunes : trois Nordistes arrêtés après l'intrusion au ministère de Benjamin Griveaux avec un engin de chantier

Les faits remontent au 5 janvier.

© MAXPPP
Trois Nordistes se trouvent parmi les six personnes interpellées mardi dans le cadre de l'enquête sur l'intrusion au secrétariat d'État de Benjamin Griveaux, le 5 janvier dernier. En pleine manifestation des Gilets jaunes, la porte de la cour avait été défoncée à l'aide d'un chariot élévateur et le porte-parole du gouvernement avait dû être exfiltré par ses services de sécurité.

 

Le conducteur présumé et deux "suiveurs"

Le conducteur présumé de l'engin est un ouvrier de 24 ans, originaire du Nord qui se trouvait en état d'ébriété pendant les faits, selon Franceinfo. Ce dernier a été interpellé à Escautpont, près de Valenciennes, d'après une information de La Voix du Nord confirmée par une source proche de l'enquête.

Deux autres suspects, un père et son fils, sont également originaires du Valenciennois mais ils n'auraient eu qu'un rôle de "suiveurs", encourageant l'action, précise Franceinfo en citant une source proche du dossier.

Les trois autres suspects, parmi lesquels une femme, sont originaires de la région parisienne. Leur garde à vue a été prolongée mardi soir.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société