PORTRAIT. Rencontre avec l'ambitieux Valentin Belleval, 28 ans, nouveau maire d'Hazebrouck

Élu maire d'Hazebrouck à 28 ans, Valentin Belleval (divers droite) était le benjamin dans la course à la mairie. Nous l'avons rencontré avant sa prise de fonctions officielle prévue à l'occasion du premier conseil municipal. Son ambition : donner un nouveau souffle à Hazebrouck.

Valentin Belleval, 28 ans, est le nouveau maire d'Hazebrouck élu le soir du second tour des municipales.
Valentin Belleval, 28 ans, est le nouveau maire d'Hazebrouck élu le soir du second tour des municipales. © France 3 Hauts-de-France
Sur le quai de la gare d’Hazebrouck, Valentin Belleval se tient aux côtés du préfet de région. À peine élu maire mais pas encore rentré en fonctions, l’édile de 28 ans semble être bien rompu à l'exercice de l’accueil républicain. Son mandat démarre avec la visite de la secrétaire d’état à la Transition écologique Emmanuelle Wargon, venue signer une convention pour l’efficacité énergétique permettant d’accélérer les travaux de rénovation. Tout un symbole pour le jeune maire. "Ce mandat démarre avec la visite d'une secrétaire d’État, en plus sur un sujet qui est fondamental, la rénovation énergétique et la transition écologique. C’est au coeur de notre projet" se félicite-t-il.Valentin Belleval, benjamin dans la course à la mairie d’Hazebrouck, a remporté l’élection au second tour avec 42% des suffrages, loin devant ses deux concurrents dont le maire sortant, Bernard Debaecker. Son ambition, donner un nouveau souffle à Hazebrouck. L’enfant du pays, nouveau maire divers droite de la commune de 21 000 habitants, a semble-t-il réussi à convaincre les habitants avec son programme axé sur la redynamisation de la ville et l’envie de conserver une population jeune dans la ville.

De nouveau en campagne

Au terme du premier conseil municipal prévu dimanche 5 juillet, l’ancien adjoint du maire sortant qui avait démissionné en cours de mandat deviendra le premier édile d’Hazebrouck, à la tête d’une équipe municipale qu’il compte organiser à la manière d’un gouvernement. Valentin Belleval sera aussi à la tête d’une armada de 450 fonctionnaires, agents municipaux, à qui il entend leur donner une trajectoire claire pour les six années à venir.

"Le premier grand chantier du mandat, ce sera de redonner du sens à la mission de nos agents, de remettre une boussole sur le bureau du maire et de redonner une direction au sens propre comme au sens figuré à nos agents qui ont besoin de venir travailler avec un cap."

Valentin Belleval, nouveau maire d'Hazebrouck

Après avoir réussi à conquérir la mairie d’Hazebrouck et presque installé dans le fauteuil de maire, Valentin Belleval repart de nouveau en campagne, cette fois-ci auprès des maires de l'agglomération. Son objectif : présider la communauté de Communes de Flandre Intérieure (CCFI), soit 50 communes -dont Bailleul et Nieppe- pour un total de plus de 100 000 habitants. Il en était jusqu’alors 4ème vice-président en charge de l’aménagement, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville.Le jeune maire a officialisé sa candidature, en binôme avec la maire de Méteren, Elizabeth Boulet. Une alliance stratégique qui pourrait porter ses fruits puisque, sur les 88 délégués communautaires, le scrutin repose sur les 43 plus petites communes qui n'envoient qu'un élu à la CCFI, comme Méteren. Face à lui, le président sortant Jean-Pierre Bataille, maire de Steenvoorde, se représente pour un second mandant, tandis que le nouveau maire de Bailleul Antony Gautier n'exclut pas de se présenter également. Le vote aura lieu le 13 juillet prochain.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter