Législatives : Jean-Luc Mélenchon tenté par une candidature à Lille ?

Invité dimanche soir du 20h de TF1, Jean-Luc Mélenchon, candidat la France insoumise à la présidentielle, n'exclut pas de se présenter aux législatives dans l'une des grandes villes qui l'ont placé en tête du 1er tour, dont Lille.

Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting à Lille le 12 avril dernier
Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting à Lille le 12 avril dernier © MaxPPP
Si Jean-Luc Mélenchon n'a rassemblé suffisamment de suffrages nationalement pour se qualifier pour le second tour de la présidentielle, le candidat de la France insoumise est arrivé en tête de plusieurs grandes villes de France au 1er tour, notamment à Lille, où il a réalisé un score de 29,92%. De quoi nourrir quelques ambitions pour les prochaines législatives, les 11 et 18 juin.

Interrogée sur sa propre candidature à l'Hémicycle, dimanche soir sur TF1, Jean-Luc Mélenchon a répondu : "On y réfléchit". "Dois-je être candidat ou pas, est-ce que la meilleure façon de mener la bataille, c'est d'y aller soi-même ou d'être en retrait comme un général sur sa colline ?", s'interroge-t-il. "Et si j'y vais, et bien j'attends que des signes me viennent un peu des endroits où je pourrai aller (...). Soit le message viendrait de Marseille, de Toulouse, qui sait, de Lille... il y a plusieurs villes où je pourrai être candidat.  Tout ça est en discussion, mais ce qui est sûr, c'est que la partie n'est pas finie. Aux élections législatives, la France insoumise et ses alliés sont candidats au pouvoir, à gouverner le pays. Car il ne suffit pas d'être élu président de la République, il faut une majorité parlementaire."

##fr3r_https_disabled##
Jean-Luc Mélenchon et les législatives

En 2012, lors des précédentes législatives, Jean-Luc Mélenchon s'était déjà "parachuté" dans la région, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, celle d'Hénin-Beaumont, pour y défier Marine Le Pen. Mais il fut éliminé dès le 1er tour, laissant la candidate FN affronter au 2e tour le socialiste Philippe Kemel, élu avec 50,11% des voix.
    
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections