• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Ligue des Champions : le LOSC peut-il redresser la barre après sa défaite contre l'Ajax ?

Le onze lillois aligné sur la pelouse de l'Ajax mardi soir. / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Le onze lillois aligné sur la pelouse de l'Ajax mardi soir. / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Habitué aux faux-départs en Ligue des champions, le LOSC s'est fait surclasser par l'Ajax (3-0) mardi à Amsterdam, trahi par un "manque d'efficacité" offensive et une fébrilité défensive inhabituelles, deux fautes que les inexpérimentés Nordistes espèrent "corriger" rapidement.
 

Par YF avec AFP

Il faut croire que le LOSC est fâché avec les matches d'ouverture en Ligue des Champions... En six participations en C1, il n'en a jamais remporté un seul (4 défaites et 2 nuls). Ses retrouvailles avec la plus prestigieuse compétition européenne, après sept ans d'absence, s'inscrivent dans cette lignée.
 

Mais, au-delà des statistiques historiques et du score final, l'impression laissée par les joueurs de Christophe Galtier à la Johan-Cruyff ArenA donne encore quelques espoirs à l'entraîneur lillois dans la suite de ce groupe H, qui compte aussi les Anglais de Chelsea et les Espagnols de Valence. "Il y a évidemment un écart important (entre le LOSC et l'Ajax NDR), mais je trouve quand même que le score est sévère", estime-t-il. "Avoir trois buts d'écart c'est beaucoup (...). C'est une victoire méritée pour l'Ajax, mais une défaite sévère pour mes joueurs qui ont essayé de jouer notre football".
 
Renato Sanches (LOSC) au coude à coude avec Lisandro Martinez (Ajax). / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Renato Sanches (LOSC) au coude à coude avec Lisandro Martinez (Ajax). / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Les Dogues ont en effet joué leur chance et mis parfois en difficulté le demi-finaliste de la précédente édition. Les occasions franches n'ont pas manqué (39 attaques dangereuses contre 53 pour l'Ajax selon les statistiques de l'UEFA) mais l'efficacité, si (5 tirs cadrés sur 14 tentés). "C'est le gardien de l'Ajax (André Onana, NDR) qui a été élu homme du match, ça montre qu'il a su faire les arrêts. Ils sont terriblement forts offensivement, mais on a pris une leçon de réalisme. L'Ajax a été très efficace et nous on a eu un manque d'efficacité important", a regretté Galtier.
 
 

En apprentissage


Même si l'équipe néerlandaise a monopolisé le ballon (62% de possession) et déployé un jeu rapide et flamboyant, ponctué de gestes techniques de grande classe, Christophe Galtier estime que son équipe a répondu présent dans son registre, avec de la verticalité et le jeu de transition rapide qui fait des ravages depuis un an sur le sol national. Avec cependant un peu plus de déchets dans les passes (77% de passes réussis pour le LOSC contre 85% pour l'Ajax).

 


"On a eu l'occasion de marquer et on ne l'a pas fait, ça fait partie de l'apprentissageOn doit tirer 16 fois (14 selon les statistiques de l'UEFA NDR) et avoir 5 ou 6 occasions, donc, on ne peut pas tout jeter. La grosse différence c'est que l'Ajax a marqué sur quasiment chaque occasion", souligne le président lillois Gerard Lopez.
 
Mike Maignan fébrile. / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Mike Maignan fébrile. / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Dans le même temps, les Dogues ont aussi péché défensivement, une anomalie pour la meilleure défense du dernier championnat de France. Les latéraux se sont montré très fébriles, notamment le jeune Domagoj Bradaric, tandis que la défense centrale et même le gardien Mike Maignan, hésitant sur le premier but, ont été moins sûrs que d'habitude. Les carences ont donc été flagrantes à tous les étages. 

"On prend deux buts évitables et on ne marque pas, ce sont des choses qu'on peut corriger", estime Gerard Lopez.
 

Chelsea, prochain adversaire


Christophe Galtier dispose de deux semaines pour faire la leçon à son jeune effectif dont la plupart des joueurs n'avaient aucune expérience des joutes européennes. Le 2 octobre c'est le dernier lauréat de la Ligue Europa, Chelsea, qui vient au Stade Pierre-Mauroy.  Les Londoniens sont désormais privés de leur maître à joueur, Eden Hazard, transféré cet été au Real Madrid. Ils ont également été interdits cet été de recrutement par la FIFA en raison d'infractions aux règlements sur les joueurs mineurs.
 
Olivier Giroud et ses équipiers de Chelsea ont été battus par Valence à domicile. / © IAN KINGTON / AFP
Olivier Giroud et ses équipiers de Chelsea ont été battus par Valence à domicile. / © IAN KINGTON / AFP

Mardi, les Blues ont chuté chez eux face à une équipe de Valence pourtant en crise (1-0) après le limogeage de son entraîneur.
 

Sans doute une raison d'y croire encore pour le LOSC, plus petit coefficient UEFA de cette édition 2019/2020 de la Ligue des Champions.
    

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus