• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC - Coupe de France : les Dogues font le métier face à Sochaux et se qualifient en 16e

Luiz Araujo a marqué le seul but de la rencontre sur une passe de Pépé, auteur d'un festival dans la surface. / © DENIS CHARLET / AFP
Luiz Araujo a marqué le seul but de la rencontre sur une passe de Pépé, auteur d'un festival dans la surface. / © DENIS CHARLET / AFP

Un but de Luiz Araujo avant la pause a suffi au LOSC pour éliminer Sochaux (L2) et se qualifier pour les 16e de finale de la Coupe de France lundi au stade Pierre-Mauroy, à Villeneuve d'Ascq (1-0).

Par AFP

Face au seizième de Ligue 2, privé de plusieurs titulaires habituels et dont la priorité est le maintien dans l'antichambre de l'élite, le dauphin du PSG a joué au petit trot. Devant un public clairsemé, Nicolas Pépé a été l'un des seuls à se montrer dangereux.

L'ailier droit, courtisé par les plus grands clubs européens mais qui a assuré qu'il resterait à Lille jusqu'à la fin de la saison, a bien combiné avec Luiz Araujo, positionné au poste de meneur à la place de Jonathan Ikoné.

C'est sur une passe en profondeur de Pépé que le Brésilien s'est procuré la première occasion, son tir croisé passant à côté du poteau (6'). La deuxième action a été la bonne : après un festival de dribbles dans la surface, Pépé a centré pour Araujo, qui a marqué d'une tête imparable au point de penalty (40').

Incapable de mettre le pied sur le ballon, Sochaux a continué à subir les assauts adverses. Araujo, à l'entrée de la surface, n'a pas cadré son tir puissant (42'), pas plus que Leao, qui a raté une tête à bout portant sur un coup franc de Pépé (45'+2).
 


Un but hors-jeu


La seconde période a, elle, été à sens unique. Hormis un duel perdu par Aboulaye Sané face à Mike Maignan, à la suite d'un dribble raté de Jonathan Bamba devant sa surface (55'), Sochaux n'a pas approché les buts lillois.

A l'inverse, les Nordistes ont fait le siège de la cage de Lawrence Zigi mais ont souvent péché par maladresse, à l'image d'une talonnade ratée d'Araujo (62') et d'une tête juste au-dessus de Rémy (70'), tout juste entré en jeu.

Ils ont aussi buté sur un très bon gardien, qui a empêché le score de s'alourdir en multipliant les envolées. Très en jambes, Pépé a cadré plusieurs frappes (74', 79', 87') mais sans tromper la vigilance de Zigi. Et quand l'Ivoirien a enfin mis la balle au fond, son but a été refusé pour un hors-jeu (88'), laissant le match se terminer sur un score de 1-0 plutôt flatteur pour les Sochaliens.

Qualifié sans forcer, Lille sera à nouveau favori au tour suivant puisqu'il jouera son 16e de finale à Sète (National 2, 4e division).
  
 

Réaction de Christophe Galtier (entraîneur de Lille) :

"L'essentiel, c'est de se qualifier. On a travaillé pour, on avait analysé Sochaux, qui est une équipe en difficulté dans son championnat mais qui a quand même des qualités. C'est un match de reprise, on sort des vacances, on a eu peu de jours pour travailler. Ça a ronronné, encore plus parce que l'équipe a été fortement modifiée par la force des choses, et que des joueurs comme Soumaré, Koné et Soumaoro ont manqué de rythme. On a su marquer dans notre temps fort et, quand on a été un peu moins bien, on a su défendre intelligemment, sans trop concéder d'occasions. Il faut se satisfaire de la qualification et apprécier le fait que des joueurs ont eu du temps de jeu. La Coupe de France est le plus beau des trophées, c'est le seul qu'on peut gagner puisqu'on connaît déjà le champion et qu'on est éliminés de la Coupe de la Ligue."

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus