• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Pollution : Sandrine Rousseau, candidate EELV dans le Nord, va porter plainte contre l'Etat

Sandrine Rousseau veut placer l'Etat face à ses responsabilités en matière de pollution de l'air / © France 3 Nord Pas-de-Calais
Sandrine Rousseau veut placer l'Etat face à ses responsabilités en matière de pollution de l'air / © France 3 Nord Pas-de-Calais

Candidate écologiste aux élections législatives dans la métropole lilloise, Sandrine Rousseau a annoncé ce mercredi qu'elle entendait porter plainte contre l'Etat pour négligence en raison de la pollution de l'air.

Par YF avec Lila Haffaf

Lille est la 3e métropole la plus polluée de France et Sandrine Rousseau, candidate Europe Ecologie Les Verts (EELV) dans la 9e circonscription du Nord (Marcq-en-Baroeul), dit en payer les frais. Atteinte de sinusite chronique, elle s'apprête à porter plainte contre la préfecture du Nord pour négligence. "Ce sont des plaintes qui sont assez difficiles à gagner, mais il faut les déposer pour faire avancer les dossiers", justifie-t-elle. "Je suis rentrée dans cette démarche et j'espère que je serai suivie par de nombreux citoyens et citoyennes qui en ont marre de respirer cet air qui est irrespirable en réalité". 

Pollution : Sandrine Rousseau, candidate EELV dans le Nord, va porter plainte contre l'Etat
Reportage de Lila Haffaf et Vincent Dupire

En décembre dernier, un pic de pollution étouffait la France et la métropole lilloise durant trois semaines. Depuis, une trentaine de victimes envisagent de porter plainte contre l'Etat pour le forcer à prendre ses responsabilités. Une première vient d'être déposée à Paris par l'avocat de Sandrine Rousseau. "Une décision de juridiction administrative qui retiendrait la faute de l'Etat serait importante pour qu'ensuite des mesures soient véritablement prises", indique Me François Lafforgue. "Jusqu'à présent, l'Etat a été tardif dans ses réactions, notamment au moment des pics de pollution, en adoptant tardivement des mesures de restrictions, plusieurs jours après ces pics, alors qu'il était informé de la possible survenance de ces pics.

Près de 1700 personnes décèdent prématurement chaque année dans la métropole, à cause de la pollution. Un cocktail de particules explosif qui impacte voies respiratoires à long terme. Pour l'instant, l'Etat n'intervient qu'en cas de pic de pollution. En multipliant les plaintes, les victimes espèrent l'obliger à intervenir tout au long de l'année.

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus