Wattignies : vaste opération antiterroriste ce mercredi matin, un homme de 42 ans arrêté

A Wattignies, au moment de l'opération antiterroriste. / © AFP
A Wattignies, au moment de l'opération antiterroriste. / © AFP

Une vaste opération antiterroriste aurait été menée durant la nuit et jusqu'en milieu de matinée, à Wattignies, rapportent nos confrères de la Voix du Nord. Un voisin raconte la nuit mouvementée. 

Par Jeanne Blanquart

Il est 3h30 cette nuit, lorsque des policiers lourdement armés interviennent rue Philippe-de-Girard, à Wattignies, rapportent nos confrères de la Voix du Nord. La rue est alors complètement bouclée. "On a entendu un grand bruit, ça nous a réveillé", témoigne un voisin.

Il ouvre sa fenêtre et aperçoit "entre 10 et 15 véhicules de polices et une trentaines de policiers avec des fusils mitrailleurs". Les hommes sont cagoulés. "On a entendu des vitres brisées et puis ils ont défoncé la porte", poursuit-il. D'autres policiers sont présents avec des chiens



Au moins une arrestation


Toujours d'après ce voisin, l'intervention a duré plusieurs heures. "Lorsqu'ils ont défoncé la porte, la personne qui habite dans la maison s'est enfui par les jardins", raconte-t-il. "Vers 4h, ils l'ont récupéré rue Jean-Jaurès, juste à côté. On les a vus le ramener les mains dans le dos jusqu'à une voiture dans notre rue." L'homme en question portait un marcel et un pantacourt. Il s'agit d'un homme de 42 ans. "Et puis les policiers nous ont dit de ne pas rester aux fenêtres pour notre sécurité."

La rue est d'habitude très calme. D'après la police judiciaire de Lille, il s'agit d'une intervention menée par les services de lutte antiterroriste, à la DGSI. L'opération était menée avec les serives belges.

Une intervention qui n'est pas sans rappeler l'arrestation d'un autre homme soupçonné d'être en lien avec une entreprise terroriste, à quelques centaines de mètres de là, le mois dernier. 


L'homme projetait de commettre, si ce n'est un attentat, au moins une "action violente". Il appartiendrait aux "kamikaze riders", un groupe de motards belges radicalisés.

Parallèlement à cette arrestation, "des investigations sont actuellement en cours en Belgique" dans le cadre de cette enquête franco-belge.


Plus d'informations à suivre. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus