A l'Opéra de Lille, une plongée fascinante et mystérieuse "Au coeur de l'océan"

L'Opéra de Lille accueille un drôle d'équipage en son sein. Une plongée dans un monde marin mystérieux où se mêlent texte, improvisation et sonorités d'un autre genre. 

Répétition générale à l'Opéra de Lille.
Répétition générale à l'Opéra de Lille. © France 3

Sur la scène de l'Opéra de Lille, le fond des mers remonte à la surface. Le faux calme et le danger de l'inconnu vous submergent. Vous êtes au sein d'un drôle d'équipage pour une croisière. La destination ? Inconnue.

Des sons venues tout droit des profondeurs et une partition semée d'improvisations plongent les spectateurs de cet opéra contemporain original dans les tréfonds des eaux marins.

"Au coeur de l'océan" est le spectacle à ne pas rater, et il sera prochainement joué à Paris. En attendant, les répétitions se poursuivent à l'Opéra de Lille. Plongée dans l'histoire et le processus artistique de cette pièce aussi atypique qu'énigmatique. 

Dérèglement climatique et colonie sous-marine

Dans "Au coeur de l'Ocean", on parle de dérèglement climatique et d'un équipage chargé de découvrir dans les fonds marins l'origine du phénomène.

"On va découvrir avec eux ce qu'il y a au fond de la mer, qui reste aussi enigmatique, explique Halory Goerger, le metteur en scène. Chacun pourra aussi s'inventer sa solution. Le drame par de ça et des relations humaines qui vont se développer à mesure de la descente."

On y conte également l'histoire de Nowitz, un riche oligarque, qui finance la première colonie sous-marine de très grande profondeur, proposant aux pionniers le gîte, le couvert et un emploi, très appréciés dans un monde où la surface est devenue invivable.

L'équipage en pleine répétition.
L'équipage en pleine répétition. © France 3

De l'improvisaton, des masques et de la distanciation 

"Au coeur de l'océan" est une pièce qui se veut originale et expérimentale. C'est pourquoi les producteurs sont partis chercher des performers vocaux insolites, repérés dans le domaine des musiques expérimentales et improvisées. 

"Ce sont des techniques qui souvent se passent de texte, quand on fait de l'opéra, explique Arthur Lavandier, compositeur. C'est assez curieux de se dire qu'on travaille avec des chanteurs qui ne travaillent pas avec du texte". Donc ça a été un des points centraux "de la recherche liée justement à la composition."

La pièce a été pensée sur tous ses aspects, des détails artistiques à ceux liés à la crise sanitaire. "Je ne prétendrai pas qu'on a résolu tous les problèmes, il y a des choses qui se voient, admet Frédéric Blondy, compositeur. Il y a des éléments de décor qui ont dû être modifiés pour permettre à la pièce de se dérouler dans des conditions qui respectaient le protocole sanitaire."

Cela n'empêchera pas toutefois l'équipage d'embarquer pour un voyage vers les fonds marins, réservé pour l'instant à un public professionnel. Mais si tout se passe bien,  "Au coeur de l'océan" devrait être programmé à l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet à Paris cet automne 2021. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
opéra culture musique