• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

REPLAY. Revoir la Symphonie n°3 de Mahler par l'Orchestre National de Lille

© Ugo Ponte © ONL
© Ugo Ponte © ONL

 "L'éveil du printemps", Symphonie n°3 en ré mineur de Gustav Mahler, interprétée par l'Orchestre National de Lille et dirigée par Alexandre Bloch, le 3 avril au Nouveau siècle à Lille. 

Par France 3 Haut-de-France

 
REVOIR : 
Symphonie n°3 - Gustav Mahler – Orchestre National de Lille
"L'éveil du printemps", de Mahler, par l'Orchestre National de Lille, le 3 avril au Nouveau siècle - Orchestre National de Lille


Il s'agit d'une symphonie d'une puissance hors du commun, l'une des plus démesurées jamais écrites. Lorsque l’on compose "une oeuvre de cette dimension, une oeuvre qui reflète la création tout entière, on est, pour ainsi dire, un instrument dont joue l’univers", expliquait Mahler.

Titan et Résurrection étant achevées, il fallait à Mahler aller encore plus loin afin de créer un nouveau monde avec sa Symphonie n°3 en ré mineur. Comme l’explique parfaitement le musicologue Theodor W. Adorno "l’évolution chez Mahler s’intègre dans le fait que chaque partition est une critique de la partition antérieure". Il quitte alors le héros de la Première et la religiosité de la Deuxième pour s’intéresser à la nature et à l’Homme.
 

Ce n’est presque plus de la musique, ce ne sont pour ainsi dire que des bruits de la Nature.

 Gustav Mahler


Alexandre Bloch poursuit son exaltant cycle Mahler. Dans la Symphonie n°3, le compositeur livre le plus éblouissant des hymnes. Le premier mouvement traduit l’éveil progressif de la nature au printemps. Mais comme souvent chez Mahler, le bonheur se voile de sombres prémonitions. L’explosion de couleurs tourne à l’effroi.

Pour conclure une symphonie aux dimensions du monde, le musicien ose, pour la première fois de l’histoire de la musique, clore par un immense Adagio, un hymne céleste à l’amour divin, promesse d’amour et de joie.


Direction : Alexandre Bloch
Mezzo-soprano : Christianne Stotijn
Philharmonia Chorus
Chef de choeur : Gavin Carr
Choeur maîtrisien du Conservatoire de Wasquehal
Chef de choeur : Pascale Dieval-Wils
Violon solo : Fernand Iaciu
 
La Symphonie n°3 de Gustav Mahler selon Otomj
 

Alexandre Bloch, direction musicale

Né en 1985, Alexandre Bloch est le Directeur musical de l’Orchestre National de Lille depuis septembre 2016.

Il a commencé ses études musicales de violoncelle, harmonie et direction d’orchestre aux conservatoires de Tours, Orléans puis Lille. Il a étudié ensuite au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dans les classes d’écriture puis de direction d’orchestre, où il y obtient son Master dans la classe de Zsolt Nagy.
La minute du chef : la 3ème symphonie de Mahler


Christianne Stotijn, mezzo-soprano

Originaire de Delft aux Pays-Bas, Christianne Stotijn étudie le violon et le chant au Conservatoire d’Amsterdam. Lauréate de nombreux concours, elle est nommée Rising Star par l’European Concert Hall Organisation en 2005-2006. Son large répertoire l’amène à se produire avec de nombreux orchestres

Un concert capté par l’équipement numérique de l’ONL et avec le soutien du Crédit Mutuel Nord Europe
En partenariat avec lille3000 dans le cadre d’Eldorado


L'Orchestre National de Lille joue l'intégrale des 9 Symphonies de Gustav Mahler, du 29 janvier 2019 au 17 janvier 2020.
 
© Ugo Ponte © ONL
© Ugo Ponte © ONL

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus