Grâce à la Fête du slip, une association lilloise récolte des sous-vêtements pour les personnes sans-abris

Publié le
Écrit par Eline Erzilbengoa avec Arnaud Moreau

C'est une denrée rare pour les associations venant en aide aux sans-abris. Généralement, les donateurs ne pensent pas à donner des sous-vêtements. C'est pourquoi l'association le Car Podium a décidé d'organiser la Fête du slip : une grande collecte matérialisée par des urnes dispersées dans l'agglomération lilloise.

Son nom peut prêter à sourire mais son initiative est très sérieuse. À Lille, l'association Le Car Podium a décidé d'organiser une Fête du slip, c'est-à-dire une grande collecte de sous-vêtements pour les sans-abris. 

"La fête du slip, c'est vrai que sur le papier, c'est assez vendeur, c'est rigolo, pour un sujet qui ne l'est pas forcément, on parle quand même de grande précarité, souligne Charlyse Boucard, membre de l'association qui vient en aide aux personnes dans le besoin. On a voulu rendre le sujet plus léger pour toucher un maximum de personnes."

Pour collecter les sous-vêtements, des urnes ont été dispersées dans des bars, universités et mairies de quartier de l'agglomération lilloise. Ils doivent être impérativement neufs. "La première année, on ne l'avait pas spécifié et on a eu quelques surprises, sourit Charlyse Boucard. C'est simplement pour la dignité de chacun, cela me paraît évident de récupérer des slip neufs ou alors en très bon état, des erreurs de taille par exemple.

"Le sous-vêtement est très rarement donné, voire jamais"

Après avoir été récoltés, les sous-vêtements seront distribués aux hébergements d'urgence de la Coordination Mobile Accueil Orientation (CMAO). Ici, après une douche par exemple, il faut proposer des vêtements propres. "Sans Fête du slip, on n'aurait pas tout ça, affirme Sara Lobel du Samu social de Marquette-lez-Lille. Le sous-vêtement c'est quelque chose qui est très rarement donné, voire jamais. Je pense que cela renvoie à un vêtement qui est attaché à l'ordre de l'intime, donc c'est vrai que l'on est souvent en difficulté puisque les seuls dons que l'on reçoit restent accès sur le pantalon, le pull ou le tee-shirt.

Plus de 500 sous-vêtements ont déjà été récoltés mais l'association Le Car Podium a pour objectif d'en rassembler le double. "On en avait 420 il y a deux ans et on s'est rendu compte que ce n'était pas suffisant pour l'ensemble des besoins, indique Charlyse Boucard. Là, on n'a déjà fait plus, c'est plutôt bien parti donc on pense que l'on va arriver à 1000 slips cette année."

Un concert organisé en décembre a permis d'en récolter 440. Deux autres sont prévus en février et en mars. Tarif d'entrée : un sous-vêtement neuf.