Lille : mais à quoi servent ces drôles de structures en béton installées en ville ?

© FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS & VILLE DE LILLE
© FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS & VILLE DE LILLE

Elles ne sont pas là par hasard.

Par Quentin Vasseur

Vous les avez peut-être croiseés au détour d'un chemin en bord de Deûle, au quai du Wault ou à Euratechnologies. Dix-neuf structures en béton ont été installées il y a près de deux semaines un peu partout à Lille. Mais de quoi s'agit-il ?
 
© EMMANUEL MAGDELAINE / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
© EMMANUEL MAGDELAINE / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

 

Du front de mer au fil bleu

"Ce sont des tétrapodes" indique la ville, qui en compte "dix-neuf dispersés dans la ville". Ces tétrapodes – littéralement "quatre pieds" en latin – sont d'ordinaire utilisés comme brise-lame pour construire des digues, sur les fronts de mer.
 
The harbour

Quel rapport avec Lille ? "Ils constituent un parcours appelé 'Fil Bleu' consacré au patrimoine autour de la Deûle", en lien avec le concours de jeunes architectes Europan.

Une page du site internet de la ville, consacrée à cette installation plutôt discrète, décrit ces tétrapodes comme des "forme[s] singulière[s] à l'identité forte, un imaginaire lié à l'eau, aux ports, un tétrapode est un objet robuste, à l'épreuve de la ville, suffisamment lourd pour ne pas être déplacé par tout un chacun. Il permet d'y amarrer des objets flottants et de petites embarcations, pourra servir de table d'orientation ou de borne guide."
 

Ça bouge en bord de Deûle

Tels des bornes, 19 objets de béton baptisés tétrapodes viennent d'être installés en bord de Deûle. Ils constituent un parcours intitulé le Fil Bleu, pour redécouvrir ce site naturel. Depuis une dizaine d'années, l'écoquartier des Rives de la Haute Deûle connait d'importantes mutations urbaines, notamment via l'implantation du pôle d'excellence économique EuraTechnologies ou les réaménagements récents des espaces aux abords de la Citadelle.


Ces bornes sont surmontées chacune d'une petite plaque, qui indique à quel endroit on se trouve.
 
© EMMANUEL MAGDELAINE / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
© EMMANUEL MAGDELAINE / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

En revanche, il n'existe aucune carte répertoriant l'emplacement des 19 blocs de béton. Selon la mairie, ces structures devraient normalement rester, car il ne s'agit pas d'une installation temporaire.
 

Sur le même sujet

Dimanche en politique en Picardie : Policiers, sapeurs-pompiers et élus agressés : halte au feu ?

Les + Lus