VIDEO. Le LOSC conforte sa 2ème place après un match nul (mais intense) à Lyon

Les Dogues ont pourtant failli sceller leur place de dauphin du PSG.

"Une victoire rendrait la saison exceptionnelle et même le nul serait un bon résultat" avait prophétisé Christophe Galtier, vendredi. Il ne croyait pas si bien dire : le LOSC et l'OL se sont neutralisés (2-2) à l'issue d'un match nul qui profite plus à Lille qu'à Lyon.
 

 
Ceux qui s'attendaient à du spectacle n'ont en tout cas pas été déçus : Lyon a d'emblée donné la couleur en marquant un premier but, sur un contre de Martin Terrier à la 11e minute (1-0).

 

Une seconde mi-temps chargée

Il a fallu toutefois attendre le retour des vestiaires pour voir le match prendre son envol : sitôt de retour sur la pelouse, Loïc Rémy égalise à la 48e minute en profitant d'une défense lyonnaise faiblarde (1-1).
 
Les Dogues se permettent même d'enfoncer le clou une vingtaine de minutes plus tard (66e) sur une frappe de Soumaré (1-2). L'OL réagit quelques minutes plus tard avec une reprise du pied gauche de Léo Dubois (2-2), fautif sur le second but lillois.

Les esprits s'échauffent, et Lyon n'est pas loin d'obtenir un pénalty après un tâcle d'Ikoné sur Mendy à quelque dix minutes de la fin du temps règlementaire. Un coup franc tiré par Nabil Fékir manque de faire trembler les cages du LOSC à la 84e mais Mike Maignan le repousse. Ce sera la dernière vraie menace pesant sur les Dogues, qui n'ont pas réussi à reprendre l'avantage dans le temps additionnel.

Les Lillois emportent donc de Lyon un petit point qui leur permet de sécuriser leur seconde place (69 points) à trois matchs de la fin du championnat, derrière le PSG. Des deux clubs, c'est surtout Lyon qui pâtit du match nul, en ne gardant qu'un point d'avance (63 points) sur Saint-Étienne. 
 
Voilà qui poursuit en tout cas la belle série du LOSC, qui n'a pas perdu de match depuis sa défaite (0-1) à Monaco le 15 mars, pour la 29e journée. À côté de Lyon, les prochaines rencontres prévues contre Bordeaux (12 mai), Angers (18 mai) et Rennes (25 mai) devraient sonner comme des formalités.
 
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité